50 milliards de FCFA pour la réalisation d’une nouvelle bibliothèque nationale

article mise à jour : 18 décembre 2015
Le Ministre ivoirien de la culture et de la francophonie, Maurice Kouakou Bandama a révélé, mercredi, qu’une nouvelle bibliothèque nationale d’un coût total d’environ 50 milliards de FCFA fera bientôt l’objet d’une signature de convention

"Il est fort probable que dans les jours où heures à venir, la convention soit signée pour la construction de cette bibliothèque qui coûtera environ 50 milliards de FCFA", a révélé le ministre en charge de la culture Maurice Kouakou Bandama à l’occasion de la première journée du Salon du livre pour enfants et adolescents.

Le gouvernement ivoirien accorde une place de choix au livre selon le ministre de la culture qui est lui-même un écrivain. "La futur bibliothèque nationale figurera parmi les plus grandes en Afrique après celle d’Alexandrie(Egypte) et de Rabat (Maroc)", a-t-il promis, saluant par ailleurs, le professionnalisme, l’expertise et la compétence des écrivains ivoiriens.

Son collègue de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Kandia Camara a pour sa part souligné que "la lecture qui a une grande valeur doit être inculquée à l’enfant dès la petite enfance". "C’est dès la petite enfance qu’il faut donner le gout de la lecture aux enfants pour qu’ils puissent découvrir le monde", a exhorté Kandia Camara.

Avec pour thème central, "Papa, maman, offrez-moi également un livre pour la Noël", ce premier Salon du livre pour enfants et adolescents initié par le ministère de la culture est parrainé par Anne-Désirée Ouloto, ministre de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant.

Plusieurs activités sont à l’affiche de ce Salon, notamment des expositions de livres ainsi que des produits relevant des métiers du livre, des échanges professionnels au profit des acteurs du secteur et des ateliers d’écriture. Il rend fin jeudi .

Africatime