72 Heures du Livre : Sansy Kaba Diakité annonce les couleurs

article mise à jour : 26 janvier 2013

Agenda

23 avr

Les 72 heures du livre à Conakry.

Tous les ans à la même date, les éditions l’harmattan Guinée en collaboration avec le centre culturel franco-guinéen organise trois journées consacré aux livres. Au programme:conférences-débats-expositions de livre.

Du 23 avril 2013 10:00 au 25 avril 2013 18:00

Les 72 Heures du Livre se tiendront du 23 au 25 avril prochain au Centre Culturel Franco-Guinéen. Cet événement est placé sur le haut patronage du président de la République, Pr. Alpha Condé, sous l’égide du ministère de la culture et du patrimoine historique, avec le parrainage des ministères en charge de l’Education.

L’annonce a été faite ce vendredi 25 janvier au cours d’une conférence de presse conjointement animée par le directeur de l’Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité ; et le président de l’Association Nakiri, Adamet Barry.

Cette conférence a été rehaussée par la présence du Consul Honoraire de Guinée à Turin, M. Piero Aceto ; du célèbre journaliste-écrivain et directeur du magazine 3P Plus, Mohamed Salif Keita ; du représentant de la Fondation du livre, de la Culture et de la Musique de Turin (Italie), Niccolo Gregnanini ; de la Miss CEDEAO, Mariam Diallo ; de la Miss Guinée 2012 Koulako Kaba et ses deux dauphines.

Dans son intervention, Sansy Kaba Diakité dira que ‘’les livres demeurent encore une denrée rare et de ce fait précise-t-il, l’école reste le seul endroit où les enfants entrent en contact avec les matériels de lecture.

Selon lui, l’organisation des 72 Heures du Livre permettrait de valoriser les publications guinéennes, mais aussi et surtout assurer un meilleur accès à travers une exposition vente d’ouvrages de plusieurs autres maisons d’édition. ‘’Cet événement vise entre autres à soutenir et promouvoir le livre en Guinée, tout en favorisant le partage d’expérience, de compétence entre les auteurs guinéens et professionnels du livre (…)’’ A-t-il renchéri.

Cette édition des 72 Heures du Livre sera articulée en deux temps, dont la première consacrée sur la place du livre en Guinée ainsi que dans les modalités d’accès au livre, et la seconde axée fondamentalement sur les enjeux de doter les universités, grandes écoles, collèges et lycées de livre.

Au cours de la rencontre, des écrivains, lecteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, hommes de médias, professeurs, étudiants et élèves, débattront de leur rôle et de leurs responsabilités au regard des évolutions en cours. Un prix du jeune écrivain guinéen sera décerné travers un concours qui sert ouvert à partir du 1er février prochain aux guinéens de moins de 35 ans, et cela, conformément à la définition du jeune dans la charte africaine de la jeunesse.

Cette année, le thème central des 72 Heures du Livre est axé sur ’’Les mots au service de la paix’’. Sur les raisons de ce choix, Sansy Kaba Diakité a expliqué qu’il est impératif de mettre à contribution les écrivains ainsi que les associations d’éditeurs, d’auteurs, de librairies et de lecteurs pour la sensibilisation de la population à la culture de la paix’’.

Cette conférence a été mise à profit pour parler de la participation de la Guinée en qualité d’invitée spéciale au salon du Livre à Turin en Italie.

M. Adramet Barry, président de l’Association Nakiri dira que notre pays après sa phase d’essai va bénéficier cette fois-ci, en tant qu’invitée spéciale, d’un espace plus large de 90 mètres carré au Salon du Livre à Turin (Italie) . Et de préciser que : ’’cet espace qui aura l’occasion d’être visité du 16 au 21 mai 2013 par plus de 360 000 personnes permettra à la Guinée de mettre en valeur son patrimoine culturel.’’

A en croire le directeur de la maison d’édition l’Harmattan Guinée, les 72 Heures du livre en Guinée seront l’occasion d’une réflexion approfondie sur la pérennité du livre et de la société.