72 Heures du livre 2016 : Le potentiel minier et énergétique de la Guinée

article mise à jour : 30 avril 2016
Au compte de la 2ème journée des « 72h du livre », au CCFG, Mme Kadiatou Bah a fait une présentation sur le potentiel minier et la politique énergétique de la Guinée tout en montrant l’intérêt de la mise en œuvre d’une synergie entre ces deux secteurs.

Dans sa communication, la conférencière a démontré l’importance de l’intégration électrique sous-régionale et régionale pour le développement du secteur minier pour les pays qui détiennent de très fortes quantités minières comme la Guinée.

Il faut retenir qu’au niveau de la Guinée, il existe un riche potentiel de ressources hydroélectriques estimé à 6000 MW soit 6% mis en valeur à ce jour. Des ressources forestières également estimées à 30 Millions de m3 de bois et un potentiel solaire de 4,8 kWh/m2/jour, a-t-on appris.

Dans son exposé, la conférencière est revenue sur la mise en valeur du potentiel hydroélectrique de la Guinée pour l’accroissement de l’accès à l’électricité, l’amélioration du flux de production d’énergie ainsi que la sécurisation de l’approvisionnement en électricité pour les mines…

Pour finir, Mme Bah a rappelé l’engagement du gouvernement guinéen qui se traduit par la mise en œuvre d’un programme de redressement financier et technique de la société Electricité de Guinée (EDG) à travers le contrat de gestion signé avec Veolia appuyé des partenaires techniques et financiers en vue de financer les projets de réhabilitation et de renforcement des moyens de production, de transport, de distribution de l’électricité ainsi que de la révision de la loi sur l’électricité.

JOURNAL 72H