72 heures du livre 2015 : Pour marquer sa participation, la Côte d’Ivoire annonce une grande mobilisation

article mise à jour : 5 mars 2015
A quelques semaines de la 7ème édition des 72 heures du livre de Conakry, l’engouement est à son point culminant en Côte d’Ivoire. Pour que la participation du pays invité d’honneur soit effective en Guinée, le ministère ivoirien de la culture et de la francophonie a récemment constitué un comité de pilotage présidé par le directeur national du livre. Pendant ce temps, les autres acteurs de la chaine ivoirienne du livre se préparent conséquemment pour offrir à la rencontre littéraire guinéenne tout l’éclat qu’elle aspire.

Pour marquer sa présence à la 7ème édition des 72 heures du livre de Conakry, le pays de Félix Houphouët Boigny annonce une grande mobilisation du monde du livre ivoirien. Déjà, des dédicaces, des communications, des conférences, des éditions, des coéditions et des mises en lumière d’écrivains guinéens et ivoiriens sont annoncées dans l’intérêt des professionnels des 2 pays voisins. Aux yeux de certains observateurs, cette rencontre d’échanges littéraires facilitera un rapprochement des 2 pays sur des échanges culturels et aussi sur le renforcement de la coopération sud sud pour l’integration culturelle littéraire africaine.

L’invitation faite à la Côte d’Ivoire par la Guinée a été bien accueilli aux éditions Harmattan CI. Son directeur général l’a signifié à notre reporter qui s’est rendu à son bureau de Cocody : ‘’C’est avec beaucoup d’émotion et de joie que les professionnels du livre ivoiriens ont accueillis cette invitation faite à la Côte d’Ivoire à la faveur d’une rencontre qui célèbre le livre en Guinée’’. Etien Amon a ensuite rassuré que sa maison a pris attache avec le ministère de la culture et de la francophonie pour que cette édition des 72 heures du livre de Conakry soit la meilleure parmi tant d’autres.

JPEG - 12 ko

Du coté de la maison d’éditions de l’Etat ivoirien, on s’active dans la mise à jour du catalogue de nouveautés devant être présenté à Conakry. ‘’Au niveau de Frat Mat Editions, on essai de se mettre à jour pour sortir pas mal de nouveautés afin de se présenter en Guinée avec notre catalogue le plus récent’’ nous a clarifié Isabelle Kassi Fofana, directrice de cette maison qui aura bientôt 10 ans d’existence au sein du groupe gouvernemental Fraternité Matin.
Chez les écrivains ivoiriens, l’événement suscite déjà de l’engouement d’autant plus qu’il pourra favoriser des échanges profitables aux professionnels du livre africain. Pour le président de l’association des écrivains de Côte d’Ivoire, quand 2 pays se rencontrent autour du livre, c’est d’abord les expériences culturelles qui sont échangées avant les expériences de la chaine du livre. ‘’La Côte d’Ivoire est une tradition du livre relativement éprouvée connaissant le frémissement et l’effervescence de la vie éditoriale ivoirienne. A travers cette rencontre donc, nous aurons l’occasion d’échanger avec ce pays frère qui est la Guinée sur les expériences tant au niveau de la vente du livre qu’au niveau de sa promotion’’ a précisé Josué Guébo. Et d’ajouter qu’il y’aura également des échanges au niveau de la diffusion, les techniques d’écritures et aussi en ce qui concerne la vie de l’édition.
Devenu au fil du temps l’événement culturel majeur en Guinée, les 72 heures du livre de Conakry à partir de cette 7ème édition pourront enfin se positionner confortablement dans le défi de faire de la Guinée le premier centre d’intérêt de la littérature en Afrique, tout comme la Côte d’Ivoire pour la musique, le Burkina pour le cinéma, le Mali pour la photo et le Sénégal en ce qui concerne la mode.

JPEG - 240.9 ko

Visionjeunes.com

2 photos