A la découverte de l’Architecture de la Guinée

article mise à jour : 30 novembre 2013
Suivant la région dans la quelle vous vous trouverez, le style architectural des villages diffère sensiblement.

En Basse Guinée, les cases sont en banco, un mélange de terre et de paille colmaté par du karité de forme carré avec terrasse abritée.
Munies d’un proche elles comportent plusieurs pièces et ne sont pas disposées en concession mais de façon disparate dans le village.


En Moyenne Guinée, il y a beaucoup plus de case en ciment car les pluies sont fréquentes. Mais dans certains petits villages, on utilise encore des matériaux, naturels aussi bien pour le bâti que pour la décoration colorée avec des concessions vastes ce qui fait que les villages sont souvent étendus.

En Haute Guinée, les cases sont en banco aussi rondes et chapeautées de paille. Elles sont regroupées en cercle, formant ainsi des concessions familiales au sein d’une même famille. Tout le monde occupe une case de la concession.

Les cases servant de chambres à coucher et de cuisine sont souvent munies de deux ouvertures diamétralement opposées afin de permettre le passage de courant d’air. A l’intérieur, le sol est en terre battue ou ciment mélangé au sable et le mobilier est rudimentaire.
Un lit pour les plus riches et une natte pour les pauvres. Quelques canaris ou jarres de terre où l’eau est conservée, parfois une tables ou des étagères. De petits greniers sur pilotis ainsi que des abris pour les animaux s’intercalent entres les cases. Le centre de la concession est occupé par une paillote où l’on se retrouve ensemble pour manger, boire du thé, discuter ou jouer aux dames, aux cartes ou à l’awalé.
De nombreuses concessions sont protégées par des murs en banco reliant les cases les unes aux autres.

Bien au contraire en Guinée forestière, la case a laissé de plus en plus la place à des constructions car les pluies y sont encore beaucoup plus fréquentes que dans les autres régions de la Guinée.