ALY BADARA DIAKITE : Les témoignages de Mohamed Sylla, le « talentueux »

article mise à jour : 11 mai 2015
En s’éteignant un certain 4 mai 1996, Aly Badara Diakité, le fulgurant animateur de l’émission « Africa Dance » de la RTG, a laissé derrière lui des millions de fans éplorés. Mais de tous ceux qui ressentent un certain vide suite à la disparition de celui dont le nom ne devait « jamais » être prononcé les samedis, Mohamed Sylla qu’il appelait affectueusement le ‘’talentueux’’ et Mamadi Nabé, ‘’l’enfant de Banco’’, sont parmi les plus affectés. La paire constituait en effet une famille avec le correspondant culturel d’Africa N°1. Dix-neuf ans après, Mohamed Sylla a bien accepté de nous ouvrir son cœur et de lever un coin de voile sur les rapports étroits qu’il entretenait avec « N’ga Sayon khaadi »

C’est en 1985 que Mohamed Sylla a connu celui qui allait par la suite devenir l’idole de la jeunesse guinéenne. Le technicien attitré de l’émission fétiche d’ABD venait d’atterrir à la radio nationale en tant que stagiaire. Et c’est l’animateur qui avait entrepris la démarche visant à constituer autour de lui une équipe de techniciens de confiance sur laquelle il pouvait compter à tout moment. Une des choses que Mohamed Sylla dit encore retenir d’ABD, c’est son intelligence. Ainsi, se rappelle-t-il.

"Il arrivait souvent qu’ABD vienne en retard. En pareil cas, on s’attend normalement à avoir des problèmes dans la conduite de l’émission, dans la mesure où on ne se sera pas suffisamment concerté avant. Mais avec ABD, c’est dans ces circonstances-là que les émissions étaient les mieux réussies. A son arrivée, il nous lançait « les gars, envoyez-moi le premier titre. Le reste, on verra ». L’homme était débordant d’inspiration."

Pour autant, Mohamed Sylla ne pense que cette vive intelligence soit quelque chose d’inné. Parce que selon lui :

"La force d’ABD c’était qu’il lisait beaucoup. Il avait toujours son cartable sur lui. Dès qu’il était seul dans sa voiture, il se plongeait dans son journal."

Conscient que ses techniciens sont de beaucoup dans son succès, il leur témoignait toute sa gratitude en leur accordant la considération et le respect requis. Au-delà, il était éminemment social. Ainsi, Mohamed Sylla se rappelle encore ce qui s’était passé le jour de son mariage :

"ABD a annoncé mon mariage sur AFRICA N°1. Il s’était par la suite rendu à Fria pour prendre part à mon mariage, avec presque toute la RTG. J’étais fier et ma famille était fière de moi. Et je ne pense pas que mariage ait jamais autant impressionné dans la cité de Fria."

S’étant régulièrement rendu au chevet de l’animateur, hospitalisé à Ignace Deen, c’est avec une douleur qu’il ne peut toujours pas dissimuler que le technicien évoque le jour où il a appris le décès d’ABD

"Ce jour-là, comme à mon habitude, je me suis rendu à l’hôpital. Mais le médecin m’a dit que mon ami souffrait beaucoup et que je ne pouvais pas le voir. J’ai alors quitté. Et j’étais au palais avec Mariam Bah et Fatoumata Dicko Keïta, quand quelqu’un est venu appeler Facinet Sankhon pour lui souffler quelque chose à l’oreille. Dès que j’ai vu Facinet Sankhon tenir sa bouche, j’ai réalisé la tragique nouvelle. Et avant qu’on ne descende les escaliers, la nouvelle était annoncée à tout le monde."

ledjely