Album de reconnaissance de M’Mah Doumbouya bientôt !

article mise à jour : 29 décembre 2011

Agenda

20 jan

Album de reconnaissance de M’Mah Doumbouya bientôt !

Concert au palais de la femme de Moussa Mara

Vendredi 20 janvier 2012 14:00-19:00

M’Mah Doumbouya, artiste chanteuse
« Tous ceux qui ont aimé Moussa Mara et M’Mah Doumbouya sont demandés de venir me supporter le 20 janvier au palais du peuple. C’est à travers la musique que je parviens à vivre et à faire vivre les enfants de Moussa »

Après quelques années de silence, M’Mah Doumbouya, l’épouse du très célèbre journaliste culturel à la RTG, feu Moussa Mara revient en force avec son nouvel opus intitulé ‘’Moussa Mara’. Un album composé de 12 titres. Le vendredi dernier, l’artiste Mme Mara était dans nos locaux pour nous parler de cet album.

Guinée culture : Dites-nous, pourquoi ce long silence ?

M’Mah Doumbouya  : Vous savez, j’avais des projets avant le décès de mon mari. Et mon album ‘’GBADONNA’’ était mon 2ème sorti en 2004, alors que le premier album N’NA est sorti en 1998. Donc j’étais entrain de préparer mon nouvel album que j’ai dédié à mon mari feu Moussa Mara. En faite, mon mari et moi on était en pleine préparation puisqu’on devrait sortir ensemble un album commun dans lequel on devrait faire un duo. Il me disait souvent qu’il est journaliste, mais qu’il souhaiterait chanter avec moi. Je lui avais dit qu’il n’y avait pas de problème. Il avait beaucoup de projets avant qu’il ne meurt. Et quand il est décédé, j’ai pris le temps de me préparer bien. C’est pourquoi depuis 2 ans je suis absente et j’étais aux Etats-Unis pour travailler cet album qui s’appelle ‘’Moussa Mara’’, essentiellement composé de douze titres.

Qu’est ce que vous chantez dans cet album ?

Le premier morceau ‘’Ya fountou’’ parle des activités d’aujourd’hui, le vécu de tous les jours. Je parle des activités des femmes mais également des hommes. Un exemple très frappant, quand tu quittes le village pour venir en ville, c’est pour chercher le bien être, bref de l’argent. Mais à ton arrivé, qui que tu sois, si tu n’as pas d’argent, tu es laissé pour compte, tu n’es pas considéré. C’est-à-dire, si c’est un homme n’aura pas de belle femme, de bons amis, donc, c’est un peu de cela je parle. Mais dès que ça commence à bouger, la situation est inversée. C’est-à-dire tu peux avoir tout ce que tu désires : des amis, des biens matériels, des femmes. Et en ce moment, si tu ne fais pas attention, ces nouveaux amis vont manger ton argent inutilement. Le 2ème parle de l’amour, dans le 3ème, j’ai chanté quelqu’un et le 7ème titre est dédié à mon mari. Bref, je ne peux pas tout citer.

Avez-vous rencontré des difficultés après la mort de votre mari ?
G
râce à Dieu, je n’ai pas rencontré de difficultés, parce que ses parents se sont occupés de moi et ils continuent à le faire. A l’heure où je vous parle, sa première fille est en France, elle vit avec son oncle et la toute petite se trouve avec moi. Pour le moment, tout se passe bien.

Quel appel avez-vous à lancer à vos fans et à ceux de votre cher époux ?

A l’occasion de la dédicace de mon album prévu le 20 janvier prochain, j’invite tout le monde au palais du peuple. Les fans de mon feu époux Moussa Mara, mes fans qui sont à l’intérieur comme à l’extérieur du pays sont tous invités à venir massivement. Car, il y a de belles surprises qui les attendent. Tous ceux qui ont aimé Moussa Mara et M’Mah Doumbouya doivent venir me supporter parce que c’est à travers cela que je parviens à vivre et à nourrir les enfants de Moussa. Je dois vous dire que la présence de ces fans est très importante pour nous. Le peuple de Guinée doit soutenir mes actions pour que je puisse immortaliser Moussa Mara qui a loyalement servi et avec brio la culture guinéenne.

Votre mot de la fin ?

Je vous remercie et je remercie tous ceux qui m’ont aidé à réaliser cet album, mes parents et tout le monde. A cette dédicace, j’invite tous les journalistes. Je suis votre femme. D’ailleurs le premier morceau parle des journalistes. Donc, ils doivent venir en grand nombre pour accompagner et soutenir leur femme. Je compte entièrement sur vous. Je vous invite également à faire la promo de l’album. Venez tous le 20 janvier au palais du peuple.

1 photos

M'Mah Doumbouya