Alpha Condé, ou la voie vers l’émergence

article mise à jour : 15 août 2015
Un regard citoyen sur le parcours de la Guinée à l’heure de la 3ème République

De 1958, date de l’indépendance de la Guinée, à 2010, date de l’installation au pouvoir du Pr Alpha Condé, cinquante-deux longues et ténébreuses années se sont écoulées, marquées par une auto-destruction systématique, cyniquement organisée à tous les niveaux des structures de l’État, avec l’émergence d’une société où le mercantilisme exacerbé est devenu un facteur d’appauvrissement spirituel et de dégénérescence morale, transformant le pays en « République Alakabon ». Le climat sociale et politique délétère ainsi créé était loin d’être favorable à la démocratie et au développement.

Pourtant, en seulement quatre années d’exercice du pouvoir, le Président Alpha Condé a réussi à engager résolument la Guinée dans la voie de la démocratie et du développement, en dépit des difficultés du moment et des bâtons placés dans les roues du gouvernement par ceux-là mêmes qui sont responsables de la faillite du pays.
En effet, la Guinée a effectué une percée remarquable dans tous les domaines de la vie de la nation. Le changement set notable. Il n’existe pas de recette miracle transposable d’un pays à l’autre. Il nous semble que la dynamique de départ d’un pays dans le processus de développement dépend d’abord et surtout de la volonté de son premier responsable, qui enclenche le processus de mutation vers l’état de développement.

Dans notre contexte, il s’agit de mettre en relief les étapes successives de ce progrès fulgurante, ainsi que le rôle éminent que le président Alpha Condé joue dans ce processus de mutation : bâtir une Guinée démocratique, prospère et moderne.