Bamako Fashion Week : Le Mali a désormais son rendez-vous international de la mode

article mise à jour : 23 février 2015
Ça y est c’est fait, le rêve des maliens de voir la tenue effective d’une Fashion Week à Bamako s’est enfin réalisé. Pour une première édition, on peut dire que l’alliance des couturiers et créateurs du Mali a frappé fort en parvenant à mobiliser une centaine de professionnels de mode maliens et étrangers autour du textile local. Lancé le 19 février dernier, le festival a pris fin ce samedi 21 février avec le grand défilé de mode émergence à l’Azalai Hôtel Salam.

Après la conférence de lancement le jeudi, les défilés made in Mali le lendemain, il est revenu au grand défilé émergence de ce samedi de clôturer la 1ère édition de Bamako Fashion Week. Dans une ambiance électrique et décontractée, le public très select a apprécié les collections des 22 créateurs maliens et étrangers qui se sont succédés sur T pour magnifier la diversité de la mode africaine. Bijoux, traces et paillettes, bogolan, bazin, haute couture, tissus étrangers et perles modélisées ont retenus l’attention de tous les amoureux des créations à la touche singulière.

Aux cotés des professionnels maliens, une dizaine de créateurs et une vingtaine de mannequins venus de la Guinée, du Benin, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Niger, du Ghana et de la France se sont réunis pour donner à cette 1ère édition tout l’éclat qu’elle mérite. D’abord avec Martial Tapolo du Cameroun qui comme à l’accoutumée a présenté une collection de haute couture incitant à la paix entre les peuples. S’en est suivi la collection noir et blanc magnifiant la femme noire de la sénégalaise Adama Paris. Juste après, Alpha O Bah de la Guinée a présenté sa collection dénommée ‘’Pétales de Safia’’ en hommage à sa sœur qui incarne l’image d’une femme brave parvenant à joindre les 2 bouts malgré les difficultés de la vie. L’ivoirien Barros Coulibaly a pour sa part créé l’ovation dans le public avec sa collection de folie pour homme nommée ‘’Men in Black’’.

Autres facettes de la soirée, c’est la sortie de la collection de sacs au style soft et classe de Olowou du Bénin. Et aussi, Samarra de la Côte d’Ivoire qui a exposé ses collections ‘’Ouaga Merci’’ et ‘’Sir’’ composées d’accessoires (chaussure, montre, nœud papillon, cravate et casquette). La militante engagée du Sénégal Mame Fagueya Bâ était aussi présente sur le T malien pour faire découvrir sa collection modélisée pour homme et femme. Ciss Saint Moise de la Côte d’Ivoire qui de son coté s’est fait représenté par son assistant a fait défiler une collection prêt à porter assez simple. Toujours avec le pays de Félix Houphouët Boigny, c’est Tra Dieudonné qui a bouclé la boucle avec sa collection de femmes en noir et blanc appelée ‘’Etoiles divines’’.

Aux yeux des spécialistes, la 1ère édition de Bamako Fashion Week a été d’une réussite remarquable surtout pour un pays comme le Mali qui n’avait pas véritablement eu la chance de découvrir toute la diversité de la mode. A présent reste à savoir si les autorités maliennes se joindront à l’alliance des couturiers et créateurs du Mali pour pérenniser cet événement de grande envergure.

Visionjeunes.com