CCML 2017 : Elisabeth Degon présente son livre sur Williams Sassine

Publié par : Camara Mohamed Lamine •  article mise à jour : 6 juillet 2017
Le Centre culturel franco-guinéen (CCFG) a servi de cadre ce mardi à la cérémonie de dédicace de l’ouvrage : ‘’Williams Sassine, itinéraires d’un indigné guinéen’’. Un livre de 221 pages, écrit par Elisabeth Degon et publié chez Karthala. Il est disponible à 190.000 GNF.

L’auteure, Elisabeth Degon s’évertue à démontrer que feu Williams Sassine a laissé dans la littérature africaine de langue française une empreinte profonde qu’il est temps de redécouvrir. Et naturellement, elle sait de quoi elle parle. En effet, la rédaction de ce livre lui aurait coûté des années de recueil d’informations au prix d’une enquête documentaire aussi passionnée qu’acharnée. Ce qui l’a conduit en France, mais aussi en Afrique (Guinée, Gabon, Mauritanie) pour notamment entendre les témoignages de la famille de Sassine sur sa vie d’enseignant, d’écrivain et de journaliste. Elle a également dû fouiller dans les bibliothèques et dans les archives et a réalisé une série d’entretiens émouvants avec les proches qu’elle a retrouvés progressivement. De même qu’elle dit avoir consulté les textes et correspondances de ce dernier, réécouter des émissions auxquelles il a participé en France en Belgique ; des enregistrements radiophoniques dont quelques-uns sont conservés par la famille de Sassine.

Mais pourquoi le choix d’écrire sur cet auteur guinéen précisément ? Elle répond le plus naturellement du monde que c’est parce que ce dernier l’a personnellement marquée :

Mon choix est tombé sur lui parce que c’est l’auteur qui m’a touché quand je suis arrivée en Guinée et que je l’ai découvert. Ce qu’il écrivait me touchait, c’est un humaniste, c’est un homme qui aimait le peuple qui voulait l’équité et l’égalité, qui se révoltait contre les injustices. Eh bien, moi il m’a beaucoup touchée et j’aimerais bien qu’on puisse continuer à prêcher la parole de Sassine, à écouter ses propos et à les diffuser. J’aimerais qu’on le lise, qu’on le trouve dans toutes les bibliothèques et qu’on puisse lire sa biographie pour donner un tout peu envie d’en savoir plus.

Pourtant, celui dont il retrace la vie dans son ouvrage, Elisabeth ne l’a pas pratiqué pendant dans des années. En effet, confie-t-elle :

Je l’ai croisé quand je suis venu en 1996 et il est mort tôt, 4 mois après. Je n’ai pas eu l’occasion de le revoir. Sassine était quelqu’un d’extrêmement intelligent. Savez-vous par exemple qu’il a fait toute sa scolarité en 5 ans ? De la 6e à la terminale, il a sauté deux classes. Et ce sont là des témoignages que tout le monde m’a donnés

Il convient de préciser qu’à la base, Elisabeth Degon est conservateur en chef honoraire des bibliothèques. Ainsi, c’est après une carrière dans les bibliothèques publiques, aussi bien en France qu’en Guinée, qu’elle a décidé de se consacrer à la rédaction d’une biographie de l’écrivain guinéen Williams Sassine.

Balla Yombouno pour ledjely.com