CELEBRATION - De l’Oua à l’Ua ou de 1963 à 2013 : Le cinquantenaire d’un nouveau départ

article mise à jour : 16 mai 2013
De l’Organisation de l’unité africaine (OUA) à l’Union africaine (UA), de 1963 à 2013, l’organisation continentale a aujourd’hui 50 ans. Un cinquantenaire qu’elle ne compte pas vivre dans l’anonymat puisqu’elle compte le célébrer de manière festive et intellectuelle. C’est ainsi que le 25 mai 2013, une grande manifestation est prévue à Addis-Abeba.

Cependant, cette célébration va se dérouler sur toute l’année, et sans aucun doute sur tout le continent. A en croire le secrétaire gé­né­ral de l’Union africaine, l’ambassadeur Jean Mfasoni, « il sera demandé à nos Etats membres de prendre en charge le cinquantenaire lors de la célébration de leur fête nationale d’indépendance ».

Cependant pour l’Union Africaine, cette célébration ne sera pas que festive car, selon Jean Mfa­soni, « avec ces 50 ans, il faut tracer la voie pour les 50 prochaines années pour un développement durable. Il faut qu’on prenne conscience que si nous continuons à faire cavalier seul, nous irons à notre perte. Dans un monde de globalisation, notre salut passe par le panafricanisme ». Un panafricanisme chanté par les précurseurs de l’Oua et le cinquantenaire sera une belle occasion pour leur rendre un hommage mérité. Mais la présidente de la Com­mission de l’Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, prévient tout un chacun : « La célébration du cinquantenaire doit nous permettre de changer de paradigme. Plus nous serons unis, plus nous serons organisés, plus nous atteindrons rapidement notre objectif : le développement. »