CELEBRATION : Les innovations de la 12ème édition du Djémbé d’or

article mise à jour : 1er novembre 2013
Lors de la conférence de presse qu’il a donnée ce mercredi 30 octobre 2013 au centre culturel Franco-guinéen, en présence de Justin Morel Junior et Ahmed Tidjani Cissé, ancien et actuel ministres de la culture, le Président de’’ Sélect communication’’, Jean-Baptiste Williams, a fait l’état d’avancement des préparatifs de la 12ème édition du Djémbé d’or, Sacre des meilleurs.

Au menu, des innovations qui confirment de manière éloquente la suprématie ce qu’on appelait au départ ‘’Gala Sono Mondial’’, devenu, au fil des années, l’événement culturel annuel, le plus important du pays, qui mobilise désormais, comme cela se doit, un nombre important d’artistes musiciens et de medias de tout acabit.

Du 6 au 8 novembre 2013, les fans de la culture guinéenne seront servis, disons gâtés, d’événements riches en couleurs aussi bien du coté du musée national de Sandervalia que du centre culturel Franco-guinéen où on assistera, selon un programme bien ficelé, à l’inauguration officielle et solennelle d’un buste sculpté d’Aboubacar Demba Camara, des prestations du célébrissime Jazz National, du légendaire 22 band de Kankan et de bien d’autres artistes et groupes musicaux de la place. Un programme alléchant, juste pour faire du bien au monde culturel guinéen.

Fait important à noter, c’est que ce ne sera pas qu’ une simple fête de réjouissance, mais une occasion rêvée, pour rendre un hommage posthume et appuyé à un digne fils du pays, Aboubacar Demba Camara, qui a réussi, grâce à un talent exceptionnel inné en lui, au sein du groupe orchestral le plus huppé des années 60, à faire rayonner la musique guinéenne au firmament africain et mondial. En témoigne le niveau de succès atteint alors par Bembeya Jazz International.

Des séances de dédicace de livres sur Bembeya et Demba, de défilé de mode, de présentation d’un documentaire sur l’illustre disparu et des animations vidéos contribueront à n’en pas douter, à rendre plus belle la célébration de la 12ème édition du sacre des meilleurs. Et, pour joindre l’utile à l’agréable, lors du symposium qui sera organisé en marge des festivités, des figures emblématiques de l’histoire culturelle nationale viendront faire des témoignages étayés de faits saillants sur la dragon de la musique africaine de Guinée. Moise Konaté, Ansoumane Bangoura, Hassane Abraham, Sall Ibrahim N’Diaye et autres membres de la famille Camara enrichiront les débats en apportant ce qu’ils gardent d’intéressants de cet homme immortalisé par ses œuvres toujours comestibles, aujourd’hui comme hier.un travail de titan gravé en lettre d’or dans le marcbre.

Seul regret de la 12ème édition, c’est que cette année, le prix du Djémbé d’or du meilleur album ne sera pas décerné. Simplement parce qu’aucun des 61 opus servis aux mélomanes depuis décembre 2012 ne le mérite. Pour leur qualité qui laisse à désirer. N’empêche, les prix de la meilleure vente de l’année, du meilleur clip vidéo, de la meilleure musique urbaine seront décernés aux nominés dont la liste a été rendue publique par le Président de Sélect communication. Le rendez-vous est donc pris pour le 6 novembre au musée national où le buste de Demba Camara sera érigé désormais et pour toujours.

Nous vous livrons la liste des dominés du 12ème Djémbé d’or

1- Meilleure vente
- Fadidji de (Dagadho)
- Saydou Wonko ( ça suffit comme çà)

2- Meilleure vidéo
- Djanii Alpha (Guichet fermé)
- Soul Bang’s (Cécé mouna)
- Steeve (Bhadolan)

3- Meilleure musique urbaine
- Banleuz’art (Koun Faya koun - Le voyage)
- Djanii (G4life)