CONAKRY : Lancement du concours ‘’Africa stop Ebola’’

article mise à jour : 11 mai 2015
Au moment où la fin officielle de l’épidémie est notifiée au Libéria et qu’en Guinée et Sierra Léone, le mal vit certainement ses derniers instants, les acteurs demeurent en éveil et vigilants. Personne ne voudrait pécher par naïveté ou un excès de triomphalisme prématuré. C’est ainsi que dans le cadre de la dynamique de sensibilisation qui se poursuit, la Bluezone de Kaloum a servi ce vendredi de cadre à la cérémonie de lancement du concours de chant ‘’Africa stop Ebola’’. L’initiative pilotée par la Maison de production ‘’3D Family’’, s’adresse à des artistes dont l’âge varie entre 15 et 50 ans. Quelque soit la nationalité du postulant, il lui suffit juste de résider en Guinée. La star du reggae ivoirienne, Tiken Jah Fakoly, membre du collectif d’artistes africains qui avaient réalisé un single de sensibilisation sur l’épidémie était également. Selon la vision des organisateurs, l’idée est de faire prendre conscience à celles et ceux qui ont perdu espoir que l’ultime étape dans la lutte contre Ebola demeure la plus délicate.

Le concours est avant tout à but humanitaire. Certes, les lauréats vont empocher des prix conséquents. Mais la démarche est une suite de l’initiative qui avait fait germer le collectif ‘Africa Stop Ebola’’. Un collectif qui avait produit un single auquel plusieurs artistes guinéens avaient participé. Il s’agit de Mory Kanté, de Marcus de Sia Tolno et de Kandia Kora

Membre influent du collectif, Tiken Jah Fakoly, présent hier à Conakry, a tenu à préciser l’objectif humanitaire qui sous-tend le concours
"Ce concours Stop Ebola, c’est vraiment pour continuer la sensibilisation contre la maladie. Mais surtout saluer le courage des peuples affectés par la maladie. Parce que quand on a parlé de cette maladie, tout le monde pensait que c’est toute l’Afrique qui allait être exterminée. Peut être qu’on a réagi tardivement, mais dès qu’on a su que cette maladie est une réalité, les gens on suivi les consignes de sensibilisation et nous sommes en voie de faire disparaitre cette maladie. Ce concours est important parce que la sensibilisation doit continuer, il faut que les gens fassent confiance au médecin. Pour que dans quelques mois, Ebola soit un mauvais souvenir afin que tous les pays africain continuent leur développement. C’est pourquoi c’est important que chaque africain s’implique pour que cette maladie disparaisse et je pense que nous sommes en bonne voie."

Pour en revenir au concours proprement dit, 165 candidats sont déjà inscrit et le casting débute ce samedi pour permettre de sélectionner 10 candidats qui seront coachés pendant une semaine, et auront l’occasion de se produire sur une grande scène le 11 juin. Les trois premier prix sont respectivement 4000, 2400 et 1200 euro. Ces prix seront reversés par le biais de financement de projet d’insertion sociale.

ledjely