Chancellerie de l’Ordre national et du mérite : pourquoi pas décorer les hommes de culture ?

article mise à jour : 16 février 2015
Une délégation conduite par le président du comité d’organisation du salon du livre de Guinée, le directeur de la maison d’édition L’Harmattan Guinée et le directeur national des lettres et lecture publique ont été reçu la semaine passée par le Secrétaire général de la Chancellerie de l’Ordre national et du mérite, Commandant El hadj Moryba Kourouma.

Objectif, inviter l’institution à honorer les personnes d’exemple qui incarnent la diversité culturelle guinéenne, ses origines sociales, économiques, technologiques par le biais du livre lors de la 7ème édition du livre annoncée du 23 au 25 avril 2015.

Pour le président de la commission d’organisation du salon du livre de Guinée, il est important de distinguer ces hommes de lettres qui font preuve de bravoure et de dévouement pour participer au rayonnement de la Guinée. Et, le mieux est de faire au vivant de la personne et non souvent à titre posthume, comme on le fait si bien en Guinée.

« On décore les militaires, policiers, ministres et pourquoi pas les hommes de culture », s’interroge Sansy Kaba Diakité, directeur de l’Harmattan Guinée. Partant de cette simple remarque, il a plaidé pour que des hommes et femmes soient récompensés pour leurs actions menées dans le cadre de l’édification de la nation.

En réponse, le Secrétaire général de la Chancellerie a salué l’initiative de ses hommes de culture qui vient à point nommé. Selon Cdt Moryba Kourouma, son institution doit faire une proposition de cadres guinéens à décorer car, dit-il « il y a que des étrangers qui ont été décorés depuis l’investiture du Chef de l’Etat ».

Pour ce faire, il a demandé aux organisateurs du salon du livre de faire une liste des personnes à récompenser répondant aux critères d’attribution. C’est-à-dire des ‘’citoyens méritants’’ et il se fera l’avocat devant le Chef de l’Etat, a-t-il promis.