Cinéma : Quand une plainte ‘’pleut’’ sur la RTG

article mise à jour : 13 juin 2013
Le droit d’auteur protège normalement les œuvres littéraires et artistiques. Ce même droit dit-on, permet à l’auteur d’obtenir une rémunération sur l’exploitation de son œuvre, ce qui garantit et encourage la vitalité et la diversité de la création artistique.

En Guinée, force est de constater que les œuvres des artistes sont ‘’abusivement’’ exploitées. En retour, aucun sou n’est versé aux artistes. Cette fois-ci, Cheick Fantamady Camara n’a pas supporté de voir vilipendé le travail qu’il a abattu durant des années.

Pour la petite histoire, la diffusion de son film, ‘’Il va pleuvoir sur Conakry’’ remonte à août 2012 sur les antennes de la RTG. Ce que le réalisateur trouve illicite, car selon lui, aucun contrat de diffusion de son film n’a été signé avec la télévision nationale. Joint par notre rédaction, Cheick Fantamady Camara affirme que la RTG a piraté son œuvre cinématographique. ‘’La projection publique d’une partie ou de l’intégralité d’une œuvre cinématographique sans le consentement de l’auteur est illicite’’ a-t-il dit.

Selon lui, des pourparlers avaient été engagés avec les responsables de cette télé pour le rachat du droit de diffusion. ‘’J’avais proposé mon film, Il va pleuvoir sur Conakry à RTG. Pour le diffuser, elle devait me payer les droits d’auteurs’’. Poursuivant, le réalisateur confie que les responsables de la télévision nationale n’étaient pas intéressés par son film. ‘’A l’époque, dit-il, les responsables de la RTG avaient affirmé qu’ils n’étaient pas intéressés par la diffusion de mon film. Dans ce cas, comment peuvent-ils se permettre de le diffuser s’ils ne les intéressaient pas ?’’ S’interroge Cheick Fantamady Camara.

A l’en croire, ce qui est grave dans ce problème, c’est la censure du film. ‘’Il va pleuvoir sur Conakry dure 113 minutes. Celui que la RTG a diffusé était de 110 minutes. Donc, estime le réalisateur, il y a 3 minutes qui se promènent quelque part. A la RTG de me donner une réponse.’’ A-t-il laissé entendre et d’ajouter ‘’la RTG s’enrichit sur le dos des artistes. Il est concevable de l’accepter.’’

Pour exiger ses droits, le réalisateur guinéen Cheick Fantamady Camara porte plainte contre la RTG pour exploitation illicite de son film et compte aller jusqu’au bout afin de rentrer dans ses droits.

Dans le souci d’équilibrer l’information, notre rédaction a tenté en vain de joindre des responsables de la radiotélévision guinéenne.

Faut-il rappeler que le film ‘’Il va pleuvoir sur Conakry’’ est une critique féroce du poids des traditions dans les sociétés africaines. Réalisé en 2006, le film a reçu une vingtaine de prix à travers le monde, dont le Prix Ousmane Sembene.