Cinquantenaire de l’OUA : le Président Alpha Condé lance les festivités

article mise à jour : 18 mai 2013
Le Président de la République, Pr Alpha Condé, a procédé ce samedi 18 mai 2013 au Palais du peuple, au lancement des festivités du cinquantenaire de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) qui est devenu l’Union Africaine depuis 2002. Il faut rappeler que l’OUA a été créée le 25 mai 1963 à Addis-Abeba en Ethiopie par 32 Etats. Son objectif était de promouvoir l’unité et la solidarité des Etats africains et de faire acte de voix collective du continent.

Cette cérémonie de portée hautement historique, s’est déroulée en présence de la Première Dame, Mme Condé Hadja Djénè Kaba, Hadja Andrée Touré, ex Première Dame, du corps diplomatique, les représentants des institutions nationales et internationales et les membres du gouvernement.

On notait également la présence de l’ex Premier ministre du Togo, Edem Kodjo, secrétaire général de l’OUA de 1978 à 1983 et d’Amara Essy, secrétaire général de l’Union Africaine de 2001 à 2003.
Une occasion que les uns et les autres ont mis à profit pour rendre un vibrant hommage aux pionniers de cette organisation africaine.

A l’entame, François Louncény Fall, ministre d’Etat chargé des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Etranger, a souligné que dans ce difficile combat pour l’affirmation de l’unité et la personnalité africaine, la Guinée aura donné le meilleur d’elle-même pour que l’Afrique s’engage à la matérialisation de l’ultime aspiration de sa population.
Edem Kodjo, ancien secrétaire de l’OUA, a indiqué que le peuple de Guinée a été toujours à l’avant-garde de la lutte des Africains pour la conquête de leur indépendance et l’affirmation de leur unité. Il a également précisé que le Président Alpha Condé est lui-même un apôtre de l’unité africaine.

Abondant dans le même sens, Amara Essy, ancien secrétaire général de l’Union Africaine, a déclaré que la Guinée a toujours été un militant actif de l’unité africaine et qu’elle a la paternité de cette organisation africaine.

Pour sa part, Mme Jeanne Martin Cissé, première femme a présidé le Conseil de sécurité des Nations Unies, a rendu hommage à feu le Président Ahmed Sékou Touré qu’elle a présenté comme un des pionniers pour l’émancipation africaine avant d’inviter les jeunes à être continuateurs de l’œuvre des devanciers. Dans ce combat, elle a invité le peuple de Guinée à aider le Président Alpha Condé dans sa lutte pour la reconstruction du pays.

De son côté, le Président de la République, Pr Alpha Condé, a rappelé que la Guinée a payé un lourd tribut en faveur de la libération du continent, de l’affirmation de son unité et de sa personnalité. C’est ainsi qu’il a rendu un hommage à l’Armée guinéenne qui a participé à la libération des frères africains qui étaient encore sous le joug colonial.

Le chef de l’Etat a également rendu un hommage aux pionniers de l’unité africaine dont le premier Président de Guinée, Ahmed Sékou Touré, Kwame Nkrumah, ancien Président du Ghana etc.

Le Pr Alpha Condé a précisé que ces pionniers ont construit l’Afrique d’hier et il revient à la jeunesse de construire l’Afrique de demain.
C’est sur ces mots que le chef de l’Etat a allumé la flamme du cinquantenaire de l’unité africaine dans une véritable ambiance de fête.