Comédie : Bientôt la 5ème Festival du rire international de Conakry

article mise à jour : 1er juin 2013
Le Commissaire général des productions ‘Kohombo’ Kevin Boua, animateur radio-télé organisateur du festival du rire international de Conakry, prévu au mois de Novembre 2013 avec la participation des grands comédiens africains. Notre reporter l’a rencontré pour en savoir plus sur cet évènement.

Décrivez-nous votre structure ?

Kevin Bois : C’est des jeunes talentueux qui se sont mis ensemble pour créer la structure Kohombo pour le développement et l’épanouissement de la comédie en Guinée. Les productions Kohombo sont venues d’une simple idée. J’ai eu la chance d’avoir une émission à l’époque quand j’officiais sur une radio au cours de laquelle je faisais du coq à l’âne. Au cours de cette émission des canulas de 2 à 3 minutes, il se trouvait que tous les numéros que j’appelais de façon hasardeuse tombaient sur des gens qui, tout le temps me demandaient au bout du fil ‘’Kohombo ni’’. Donc, vu que Kohombo ni a eu de la popularité, je me suis dis, pourquoi ne pas créer une maison de production pour être reconnaissant envers tous ceux qui ont rendu célèbre Kohombo, parce que même dans les quartiers, les gens m’appellent Ko hombo. C’est là vient la création des productions Kohombo.

Comment comptez-vous préparer cet évènement ?

Nous nous sommes dits, faire de la comédie doit être notre crédo. Nous allons nous approprier en disant que la Guinée doit être le carrefour des futures talentueux de l’humour et du stand up, la nouvelle donne de la comédie. Le stand up, veut dire en Anglais, se tenir debout. Le medium du populaire a besoin par exemple de faire rire son personnel au cours d’un gala, et pendant 1h 30 l’acteur se tiens à la merci de son public avec des histoires hilarantes, les gens vont se marrer, c’est ça le stand up. Donc, l’objectif des productions Ko hombo à travers le festival du rire international de Conakry est de dénicher de nouveaux talents et faire d’eux des professionnels sur le plan international.

Adama Dahico, Gohou Michel, Digbeu Cravate, l’ambassadeur du rire panafricain Son Excellence M. Agalawal, toutes ces grosses têtes seront à Conakry avec Mamane de la radio Rfi et France24, pour présenter un spectacle inédit pendant deux jours, Mamane donnera une formation en théorie et pratique, suivie d’un casting durant une semaine à des jeunes talentueux que nous allons sélectionner au cours d’un talk-show. Pendant ce festival, nous allons jouer sur les grands carrefours de la ville, notamment le stade Bonfi routière, Gbessia rond point, rond point de Matoto, le stade de Sangoyah, de Lambayi, de Nongo et le grand rond point de Hamdallaye, nous reviendrons au village du rire où les jeunes auront la formation en théorie et en pratique. Pendant deux jours, Mamane va transformer ces jeunes pour qu’ils soient désormais de la République du Gondwana.

Le Gondwana est à la recherche des talents à travers les Capitales Africaines. Pour finir ?

C’est vrai que nous avons des jeunes dynamiques en Guinée, mais les moyens nous manquent, raison pour laquelle à travers votre médium, le Populaire, nous allons demander à l’Institut français qui aide pratiquement tous les jeunes qui ont de bonnes idées en Guinée, de nous venir au secours ainsi qu’à des partenaires pub qui souhaitent joindre leurs images à cet événement fédérateur et premier du genre en Guinée.