Conakry nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2017 par l’UNESCO

article mise à jour : 21 juillet 2015
La capitale de la République de Guinée, Conakry, a été nommée Capitale mondiale du livre pour l’année 2017, a annoncé mardi l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Cette nomination a été décidée par un comité international d’experts le 30 juin au siège de l’UNESCO à Paris, a précisé l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

Selon l’UNESCO, le comité de sélection a souhaité distinguer Conakry « pour son budget maîtrisé et ses objectifs de développement qui mettent l’accent sur les jeunes et l’alphabétisation ».

Tout en se félicitant de la qualité des candidatures reçues par l’UNESCO, la Directrice générale de l’agence, Irina Bokova, a approuvé et salué la décision du comité.

« Les livres, l’apprentissage et la lecture sont essentiels à la vie. Le fort investissement de la République de Guinée dans la promotion des livres et de l’alphabétisation témoigne d’une vision claire de la culture et de l’éducation en tant que moteurs du développement, et l’UNESCO est déterminée à soutenir ces efforts », a-t-elle déclaré.

Chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales de l’industrie du livre que sont l’Union internationale des éditeurs (IPA), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre pour une période d’un an.

L’année commence le 23 avril à l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, durant laquelle les principaux acteurs du livre se rassembleront afin de promouvoir et célébrer les livres et la lecture durant les 12 mois suivants.

Conakry succèdera à Incheon (2015), en Corée du Sud, et Wroclaw (2016), en Pologne.

www.un.org