Découvrez le nouvel ouvrage de Mohamed Salifou Keïta, journaliste-écrivain

article mise à jour : 30 septembre 2015
Les éditions Publibook viennent de proposer un ouvrage intitulé ‘’Les Enfants du quartier sombre’’. Cet ouvrage est une production de l’auteur guinéen Mohamed Salifou Keïta connu pour sa célèbre émission diffusée sur la télévision nationale ‘’Papier, plume, parole’’ et dont Alimou Camara, professeur enseignant à l’université de Paris XII rappelle dans la préface du livre, toute sa raison d’être.

Des inégalités sociales, de la lassitude d’une jeunesse laissée pour compte, ce livre est le récit d’une ville et de ses habitants, d’une jeunesse qui essaye de prendre son existence en main en restant debout. ‘’Les Enfants du quartier sombre’’, c’est le récit d’une marche, inéluctable et tragique, vers la mort. En 164 pages, Mohamed Salifou Keita dépeint dans son roman le quotidien d’une jeunesse en perdition qui se rebelle, une jeunesse qu’on perd et qui se perd dans la ville de Conakry. Un uppercut qui renvoie directement à l’horreur du stade du 28 septembre en référence au nom historique du général de Gaulle, qui a vu maintes fois le triomphe des héros du football, a été le théâtre d’autres tragédies avant le tristement célèbre 28 septembre 2009.

En tant que conteur, à travers les lignes de ce roman, l’écrivain nous fait voyager parmi les destins brisés, dans l’indifférence de ceux qui sont sensés aplanir les problèmes collectifs, mais qui ne pensent qu’à assouvir leur ego. M. Salifou Keïta estime qu’il a tout simplement voulu « raconter mon pays à travers mes différents héros, férus de littérature, de philosophie, de discussions et de débats sans fin. C’est pourquoi, je situe le premier chapitre de ce roman au sein d’un cercle car, à mon entendement, c’est au sein des campus universitaires que les grands courants de pensée naissent et non dans la rue. En somme, ce récit au dénouement tragique laisse libre cours par une série de cercles concentriques à d’autres récits qui voient défiler l’histoire de la Guinée ».

Le livre résume l’organisation d’une marche de protestation contre les puissants de la ville par le « cercle » des jeunes désoeuvrés, chômeurs et déflattés. Les quatre meneurs, férus de littérature, de philosophie, de discussions et de débats sans fin, sont sans illusions sur l’issue de la marche. Une protestation pour être et devenir poings levés dans le fracas des armes. Maracaïbo, Conakry-Matin, Decoya et Housseï sont comme des âmes damnées et errantes de la ville. Housseï, héroïne par excellence et victime expiatoire, est malgré elle le lien entre les deux camps. Forte et fragile en même temps, elle se partage entre ses amis marginalisés et les lumières des quartiers aisés. Elle va se retrouver prise entre deux feux, ses compagnons d’infortune d’un côté et son amant de l’autre. Cet amant n’est autre que monsieur Emploi, le personnage énigmatique et tout-puissant qui domine ce théâtre d’ombres. C’est l’homme de pouvoir qui use de sa position pour soumettre les femmes et embrigader les hommes.

Cet ouvrage qui présente une ville dont le cœur palpite et dont le pouls bat au rythme de ses quartiers sombres est qualifié d’urgent et de nécessaire par le préfacier, Alimou Camara. Il explique : « Il a la nécessité des oeuvres forgées au souffle incandescent du quotidien, et l’urgence de celles qui relatent et fixent dans l’éternel un présent implacable », précise le critique littéraire. Un roman de société, une œuvre bouleversante à lire sur le site des Editions Publibook : file :///C :/DOCUME 1/MARAJE 1/LOCALS 1/Temp/Les%20Enfants%20du%20quartier%20sombre%20-%20Livre%20Roman%20de%20Mohamed%20Salifou%20Keita%20_%20Publibook-2.htm

L’auteur Mohamed Salifou Keita est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en stratégie de développement, politiques culturelles internationales de l’université d’Avignon (France) et d’un diplôme de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) de Paris. Journaliste et écrivain, il anime depuis trente ans la célèbre émission littéraire « Papier, Plume, Parole » à la télévision guinéenne. Il est aussi un grand spécialiste de la littérature guinéenne. Auteur de la littérature guinéenne, une œuvre qui chemine entre essai et critique, une étude de la littérature guinéenne d’expression Française des cinquante dernières années. Egalement auteur de poésies, publiés dans l’anthologie universelle de la poésie anti-apartheid.

Guineenews