Dédicace de Raymond Le Hideux

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 29 mai 2017
Dédicace : La naissance de Conakry de Raymond Le Hideux

Conakry, le 24 avril 2017
Dédicace : La naissance de Conakry de Raymond Le Hideux
Il est 16 h 00 et c’est toujours le journaliste Ansoumane Djéssira Condé de la RTG Koloma qui anime la dédicace. L’auteur est un expatrié français, qui a travaillé dans plusieurs pays de l’Afrique.

Une question est posée à l’auteur : pourquoi écrire sur Conakry ?
Réponses :
—  C’est de partager ce que j’ai appris et vécu, l’auteur a témoigné ;
—  Je me suis intéressé a l’histoire africaine, il affirme ;
—  Harmattan m’as contacté quand Conakry a été choisie comme Capitale Mondiale du Livre 2017 ;
—  J’ai fait des recherches et lu une vingtaine des livres ;
—  Archive nationale d’outre-mer de la France ;
—  Relancer la Guinée sur la scène mondiale ;
—  J’aime la Guinée.

Conakry à commence à apparaitre dans les écritures européennes depuis le quinzième siècle.

Noel Ballet, le premier gouverneur résidant à Conakry de la Guinée française, a débarqué à Conakry le soir du 25 juillet 1890. L’île de Tombo avait environ trente habitants.

Le gouverneur a d’abord commencé par la construction des routes pour bonne circulation du vent et de se débarrasser des microbes. Premièrement, Corniche Nord fut construite de l’ouest à l’est et puis la Rue du Commerce du nord au sud. Outre, le lotissement de Conakry a eu lieu. Aussi le remblai est fait au niveau du Palais du Peuple pour relier l’île de Tombo (Kaloum) au Continent et faciliter accès aux villes principales de la basse Guinée : Benty, Boffa, Boké et Dubreka.

Quinze ans de travaux ont été engagés pour construire le chemin de fer avec la route N1 et relier Conakry à Kouroussa et puis Kankan. Les travaux ont été achevés en 1914. La construction de la route continue vers Kankan, Bamako, Tombouctou et puis Niamey.

Conakry était la meilleure ville de la sous-région en 1914. Son fameux projet Conakry–Niger était achevé. Cependant, le chemin de fer Dakar–Bamako a été terminé dix ans plus tard en 1924, tandis que le projet de chemin de fer Abidjan–Niamey n’a jamais eu lieu. C’est qui fait que Conakry était la meilleure ville de la sous–région.

Le nom de la Guinée a été entendu pour la première fois en 1483. Un explorateur portugais perdu était venu à la côte de la Guinée. Il a vu une femme au bord de la mer entrain péché des fruits de mer. Il demanda à la femme en portugais : où suis–je ? La femme a répondue en Soussous : guinè. La femme était possiblement effrayée d’une personne étrange de différente couleur et voudrait lui faire comprendre qu’elle est une femme. Et ce n’est pas approprier pour une femme d’être isolée avec un homme, notamment étrange.

Au retour de l’explorateur au Portugal, le Roi du Portugal a pris le titre : le Seigneur de la Guinée.

Amara Nabé
Email : amaranabey@gmail.com