Des clichés pour protéger l’environnement

article mise à jour : 26 février 2015
L’Association des Journalistes Photo Reporters de Guinée (AJPRG) a lancé ce mercredi 25 février 2015, la troisième édition de l’exposition portant sur le thème ‘’ Protéger notre environnement’’. C’était dans la salle d’exposition du Centre-Culturel Franco-Guinéen (CCFG) en présence de la ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, du directeur du CCFG, des cadres du ministère de la Culture, des photographes et journalistes.

Traitant d’un sujet d’actualité, l’AJPRG entend contribuer à travers ses photographies, à la valorisation de la biodiversité qui se trouve menacée par des activités humaines.

Selon le Secrétaire général de ladite association, « l’environnement guinéen présente dans son ensemble, un déséquilibre assez précaire au regard des impacts négatifs des activités humaines et des effets néfastes des changements climatiques. Des facteurs qui exposent dangereusement la vie de la majorité des populations », d’où la raison d’agir. Car indique-t-il, « c’est un thème majeur qui interpelle chacun d’entre nous ».

Présent à la cérémonie d’inauguration, le chef de cabinet du Gouvernorat, M. Chérif a, apprécié le travail fait par les journalistes photographes qui contribue à sauver notre environnement. Avant de réaffirmer l’engagement de son institution à en faire autant au près du ministère de l’Environnement pour faire de Conakry, une ville belle et attrayante.

La ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Madame Kadiatou N’Diaye y était aussi. Très contente, elle a procédé à l’inauguration de l’exposition en se disant confiante que la population va changer de comportement à travers l’implication des journalistes photographes dans la sensibilisation.

A noter que cette exposition durera deux semaines. Jusqu’au 11 mars prochain, ces photos qui parlent de la destruction du couvert végétal, de la forêt de Kakimbo, des chutes de Kambagada à Pita, de l’assainissement ou des feux de brousse seront affichées à l’espace Souleymane Koly.