Djembé d’or : Réactions des acteurs

article mise à jour : 12 novembre 2012
Sur la scène, les différends acteurs de cet évènement ont bien voulu faire part de leur point de vue ou sentiments. Certains pour avoir été distingués. D’autres par contre pour avoir été désignés pour remettre les prix aux récipiendaires. Lisez plutôt !

Ahmed Tidiani CISSE, Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique : venu remettre le prix à Ma SANE « Sané ! Tu es africaine, je suis africain, nous sommes africains vive la culture africaine pour que vive l’humanité toute entière ».

Bertrand COCHERY ambassadeur de France  : venu remettre le prix à Petit Kandia : « Nous aimons ce pays. Je pense que la Guinée est de retour. Et cette Guinée que nous aimons tant, ne peut pas se faire sans vous, sans la musique. Cela me rappelle d’ailleurs la première fois que j’ai eu le privilège de visiter la Guinée, je suis allé dans le Fouta à Dalaba. Si ma mémoire est bonne, Miriam Makeba avait une maison, une case. Cette case malheureusement commençait à être en ruine. Peut être un destin était entrain de passer, mais en tout cas ce n’est pas le destin des voix, pas le destin des chansons qui venaient de s’effacer des cœurs, des mémoires collectives et ce soir nous avons eu le plus bel exemple de ce que c’est que la mémoire vivante. Peut être aussi une deuxième remarque. J’étais à Paris il y a quelques jours à l’approche de ce spectacle, je vais m’approvisionner des disques sur Sory Kandia Kouyaté. Rien que ses disques. Rien. Y a quelque chose à faire. Je crois que c’est de notre responsabilité à nous tous. Vous, nous amis de la Guinée, nous qui nous sentons africain, nous qui savons qu’ici dans ce pays il s’est toujours produit quelque chose dans l’histoire de la culture, dans l’histoire de la liberté et dans l’histoire de la musique. Asseyez de faire en sorte que ces mémoires ne s’effacent pas. En tout cas Daniel Couriol (Directeur du CCFG) et nous partageons une certaine complicité au tour de ce projet pour essayer de faire en sorte que la mémoire, la vie, la beauté en Guinée, en Afrique ne s’efface pas ».

Médard MILIANDOU-NSONGA (maitre de cérémonie au Congo) et conseiller technique du président venu remettre un prix à Jean Baptiste Williams  : « En 1993, à la télévision congolaise j’ai produit l’émission TAM TAM, en 2005 mon assistant et moi avons voulu ajouter une nouvelle à la musique congolaise nous avons ajouté TAM TAM D’OR. A la quatrième édition, nous avions placé cette édition ‘’ femme et musique’’ et parmi les nominées, Thialamona pour clôturer 30 ans de carrière de musique et Miriam Makeba pour l’œuvre. Quand l’ambassadeur d’Afrique du Sud avait contacté Miriam Makeba, elle a donné sa parole. ‘’Je viendrais à Brazzaville recevoir ce prix, vu les relations entre Miriam Makeba et Denis Sassou Nguesso, vu ce que le Congo a fait contre l’apartheid’’. Malheureusement à un mois de cette date de remise, Miriam Makeba mourut. Nous sommes allés en Afrique du Sud remettre le prix à la fondation Miriam Makeba. Et lorsque nous avons reçu l’invitation de Jannot Williams pour venir participer à cette fête,il y avait un symposium sur l’héritage musicale Miriam Makeba au Congo. Pour honorer Miriam Makeba et honorer l’initiateur de cette soirée, nous décernons un prix TAM TAM D’OR à Jeannot pour tout ce qu’il fait pour l’industrie de la culture en Guinée et en Afrique ».

Jean Baptiste Williams  : « j’ai un grand mot pour toi Médard MILANDOU-NSONGA c’est merci. J’ai souhaité que ma défunte épouse soit là ce soir. Nous célébrons une grande dame. Nous dédions ce prix au Ministre de la Culture pour que revienne enfin cette merveilleuse culture guinéenne qui a été portée haut par des voix comme Sory Kandia Kouyaté, … »

Antonio Souaré DG Guinée Games venu remettre un prix à Amadou Sodia : « je remercie les deux filles qui ont interprété les deux titres “patâta et malaica” elles ont chanté sans fautes j’ai pensé à Miriam Makeba. »

Ma SANE artiste sénégalaise sur scène : « je suis très heureuse de venir ici en Guinée célébrer avec vous une grande figure africaine Miriam Makeba. Pour la lutte. Pour la liberté. Une grande figure qui nous a inspiré de par sa persévérance ‘’Mama africa’’ Miriam Makeba. Aujourd’hui, je suis particulièrement contente. Vous savez pourquoi ? Depuis que je suis née, le fait de venir ici en Guinée, m’a permis de voir les petits frères de mon père qui ont la cinquantaine à peu près. Pour la première fois je les ais vus aujourd’hui. C’est un jour particulier pour moi. Encore merci au DJEMBE D’OR. La famille Yansané fait partie de ma famille. »

Takana Zion sur scène juste pour saluer la mémoire de Miriam Makeba  : « Respect au maximum pour cette dame. Je sais qu’elle est heureuse là où elle est. Elle a vendu positivement l’image de la femme africaine dans le monde. Respect. Hoho ! hooho ! Respect ! »

Les récipiendaires :

Beni COMPIL élu meilleur musique urbaine  : « je remercie les organisateurs du DJEMBE D’OR. Je remercie ma famille, mes encadreurs, les artistes. Ce prix n’est pas pour moi seul. C’est notre musique urbaine, c’est la Guinée qui a remporté. Je veux parler de DTM, de Takana Zion, … Je profite pour saluer le papa des jeunes M. Ministre de la Culture. Le frère des jeunes le Ministre de la Jeunesse. Mon frère qui m’a beaucoup encadré, je veux nommer Isto KEIRA. Je remercie aussi papa ‘’jeannot’’. »

Obin THEA meilleur clip vidéo : « je suis très ému. Je ne sais pas quoi dire. Merci. Merci surtout à vous papa ‘’ Jeannot’’ d’avoir pensé à la culture guinéenne. »

Saliou SD manager de Alphadio DARA élu meilleur vente : « Mon artiste est à Paris actuellement. Je suis très content. Il doit être très heureux. Et merci aux organisateurs du DJEMBE D’OR. »

Amadou Sodia élu meilleur album à l’étranger : « je remercie le grand innovateur de cet évènement. Je remercie également mon beau frère Kaba Kouyaté qui m’a donné son studio un an pour que mon album soit le meilleur du monde. Je n’oublie pas tous les musiciens qui ont contribué à la réussite de mon album. Je dédie mon trophée à Antonio Souaré espoir des griots, de la culture et du sport. »

Petit Kandia élu meilleur album  : « je suis très content. Je remercie mes parents. Mes amis. Je remercie papa jeannot »