Edition 2015 des 72heures du Livre : Patrick Poivre D’Avor, Yannick Noah attendus à Conakry

article mise à jour : 15 juillet 2014
Le 2e jeudi de chaque mois, le comité d’organisation des 72 heures du livre se réunit au Centre culturel franco-guinéen pour échanger des idées et se donner ses informations relatives aux préparatifs de la 7e édition des 72 heures du livre en Guinée.

A l’entame de la rencontre, le Président du comité d’organisation des 72 heures, Lamine Kamara a souhaité la bienvenue aux participants et un bon mois un bon ramadan à tous.

Au cours de la rencontre, le comité a validé le thème : «  Livre, science, environnement et développement durable  ». Il sera au coeur des débats au centre culturel franco-guinéen lors des 72 heures du livre, avec un accent particulier sur la problématique de la science, de l’environnement et le développement durable.

En ce qui concerne les innovations de l’évènement, un pays de la sous-région sera copté au titre d’invité d’honneur’’. Le récent séjour de Sansy Kaba, directeur des éditions L’Harmattan Guinée à Abidjan, et les échanges avec le ministre Ivoirien de la Culture et les professionnels du livre, ont permis de nouer des contacts qui ont proposé la Côte d’Ivoire, comme pays invité d’honneur lors des 72 heures du livre pour l’édition 2015. Une proposition dont le comité d’organisation a approuvé.

Mais, en attendant l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Guinée a souhaité qu’un courrier officiel soit adressé au ministère Ivoirien afin dit-il, que toutes les dispositions soient prises par les autorités Ivoiriennes à temps.

Sur la question du budget des prochaines 72 heures du livre, Sansy Kaba affirme qu’un cabinet privé s’est penché la-dessus. En tenant compte de toutes les activités de l’évènement, le cabinet a proposé un budget qui s’élève à trois milliards de francs guinéens (3.000.000.000 GNF). Ce budget, explique-t-il, prend également en compte la participation des professionnels Guinéen du livre à la Foire Internationale du livre de Dakar (FILDAK), au Salon du livre de Paris et au Salon du livre de Turin, où la Guinée sera invitée d’honneur en 2015.

Après Kindia cette année, les 72 heures du livre feront un tour dans la ville de Karamoko Alpha Mo Labé. Sansy Kaba, Daniel Courriol, Directeur Général du CCFG, Nantenin Camara et Djibril Kassomba Camara ont à tour de rôle exprimé le souhait de voir Labé désignée comme ville invitée. L’accueil chaleureux réservé à la caravane des arts pour la paix, la volonté manifeste des autorités de Labé d’accueillir les 72 heures du livre, et la grande capacité d’accueil sur le plan de l’hôtellerie sont entre autres les raisons évoquées pour ce choix.

Dans les mairies de Conakry, les organisateurs de l’évènement veulent une grandiose mobilisation.. ’’Notre souhait est de décentraliser les 72 heures du livre dans les cinq communes de Conakry à travers des activités off’’, a proposé Sansy Kaba qui envisage associer à la manifestation culturelle les structures African Multimedia, Meurs Libre Prod, Bénédi Records en organisation des spectacles dans des lieux stratégiques de la capitale tout en promouvant le livre et la lecture.

Dans le volet identification d’une personnalité du monde littéraire à inviter, Sansy Kaba annonce que des partenaires, basés à Paris, travaillent d’arrache-pied pour convaincre certains invités à prendre part aux 72 heures du livre en avril 2015. Il s’agit entre autres de Patrick Poivre D’Avor, Yannick Noah, Alain Mabanckou, et Yvan Amar.

Le prix du jeune écrivain quant à lui sera lancé au mois d’octobre prochain pour être clôturé le 30 janvier 2015. Ceci permettra selon le directeur de L’Harmattan, de donner du temps d’une part aux jeunes candidats et d’autres part aux membres du jury de corriger et éventuellement faire des reports dans les différents manuscrits dans le but d’éditer les meilleurs textes aux 72 heures du livre.

Au sujet des conventions, plusieurs partenaires potentiels sont annoncés notamment MTN Guinée, Orange, Total, le PNUD, et l’UNESCO. Les négociations vont bon train, rassure Sansy Kaba qui
sollicite l’implication de la présidence du comité d’organisation dans les contacts avec les institutions, les sociétés d’annonces publicitaires, l’OGP et les médias.

Dans les divers, il a été révélé que la chaîne France Inter souhaite réaliser des émissions chaque lundi à partir du 14 juillet avec les jeunes guinéens, écrivains et acteurs du monde culturel, et ce jusqu’au mois d’avril 2015. En outre, ce media souhaiterait dans son émission ’’Les guerres de nos parents’’, interviewer via Skype des jeunes ayant vécu en Sierra Léone ou au Liberia pour évoquer le conflit des années 90 dans ces pays, et la manière dont ils assument l’héritage de la guerre de leur parents. Une émission qui sera diffusée les lundis à partir de 14h TU. dans l’émission les . Cette émission passe les lundis à 14 heures en Temps Universel.