Festival : signature de convention entre Côte d’Ivoire Tourisme et le FEMUA

article mise à jour : 19 mars 2014
Abidjan- L’office national ivoirien du tourisme, Côte d’Ivoire Tourisme a signé, mardi soir à Abidjan, une convention de partenariat avec le Commissariat général du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) par laquelle, il soutiendra la 7è édition de ce festival.

Cette convention a été signée par le Directeur général de Côte d’Ivoire Tourisme, Jean-Marie Somet et le Commissaire général du FEMUA, Salif Traoré alias A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System.

« Cette action est un pan de la stratégie globale du ministère du tourisme qui vise à soutenir et à valoriser les manifestations artistiques et culturelles à caractère touristique », a expliqué Jean-Marie Somet, ajoutant que « la convention que nous signons, aujourd’hui, s’inscrit dans le cadre d’un concept qui plaît à Côte d’Ivoire ».

Selon M. Somet, ce festival, est l’occasion pour Côte d’Ivoire Tourisme de, non seulement, promouvoir la destination Côte d’Ivoire à travers le rapprochement des peuples et des cultures, mais aussi de faire de ses festivaliers venus de l’étranger des Ambassadeurs de la Côte d’Ivoire aux potentialités multiples. « Cette convention aura le mérite de durer dans le temps », a-t-il promis.

Le Commissaire général du FEMUA, Salif Traoré alias A’Salfo, a également salué la signature de cette convention, « un partenariat longtemps rêvé » qui prouvera aux futurs participants en provenance de l’extérieur que le FEMUA est soutenu par les autorités ivoiriennes.

Dans cette foulée, A’Salfo a rappelé que les ministères de la culture et de la francophonie, du tourisme, de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, celui en charge de la jeunesse, des sports et loisirs ainsi que le ministère des affaires étrangères trouvent chacun leur compte dans le FEMUA.

Selon les termes de cette convention, Côte d’Ivoire Tourisme doit, notamment, mettre à la disposition du FEMUA des véhicules estampillés de son logo, un appui financier et négocier des tarifs préférentiels des réceptifs hôteliers.

« Le chiffre 7, est celui de la perfection. Avec Côte d’Ivoire Tourisme, le FELMUA 7 touchera d’autres cieux », a-t-il estimé. S’agissant du programme de cette édition 2014 du FEMUA, A’Salfo a souligné qu’il « est le plus relevé au niveau de la programmation ».

Côte d’Ivoire Tourisme tiendra un stand aux différents endroits où les festivités auront lieu, à savoir Marcory (Sud d’Abidjan) et Yopougon (Ouest d’Abidjan).

La Commune de Yopougon accueillera le concert de clôture de la 7ème édition du FEMUA 2014 qui aura lieu du 1er au 6 avril prochain. 17 artistes nationaux et étrangers ont été retenus pour cette 7è édition dont le volet social sera marqué par le don d’une école maternelle en pleine construction à Anoumabo dans la commune de Marcory.

Pour les artistes étrangers, il s’agit d’Amadou et Mariam (Mali), Youssoupha (France), Ferre Gola (RD Congo), Lady Ponce (Cameroun), Maxy Sedumedi (Botswana), Sana Bob (Burkina Faso) Geydu Blay Ambolley (Ghana), Fodé Baro (Guinée) et une artiste libanaise.

Au plan national, Alpha Blondy, Nigui Saff K-Dance, Pierrette Adams, Espoir 2000, Debordo DJ, Surchocs, Hamed Farras, Affou Kéita, figurent sur la liste des artistes invités au "FEMUA 7" auquel est également associé la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Projet immense et évolutif, le FEMUA a vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System et Commissaire Général dudit festival.

Cet événement à caractères social et culturel a été créé pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement les plus grosses stars de la planète.

Le FEMUA qui se définit comme un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne, se tient tous les ans dans une ville cosmopolite. Sa programmation artistique symbolise l’intégration.

C’est également le témoignage d’une reconnaissance au quartier qui a vu naître les membres du groupe Magic System et de permettre à travers ce festival de poser des actions sociales au profit des populations ivoiriennes et africaines.

En outre, le FEMUA est un facteur de développement par ses actions sociales. Ainsi donc depuis sa création à ce jour, il compte à son actif la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction d’une école primaire offerte à l’Etat de Côte d’Ivoire.