Fête de la musique : un gros succès pour Sayon Bamba

article mise à jour : 25 juin 2013
Le 21 juin de chaque année, la musique est fêtée dans les quatre coins du monde. En Guinée, le Centre culturel franco-guinéen (ccfg) a voulu fêter la musique autrement. Un bal franco-guinéen. Autrement un mélange de chansons franco-guinéennes, un spectacle de couplets français émaillé d’onomatopées rythmiques. Pour que la fête soit belle, le Ccfg a jeté son dévolu sur Sayon Bamba, la chanteuse à la voix forte et sensuelle.

Vendredi soir, le public, s’est installé dans la salle de spectacles du Ccfg dès 19h45. Lumières éteintes dans la salle. Des choristes apparaissent dans le public. Les amoureux de la musique, n’ont pas hésité à se déplacer pour vivre en live 33èmeédition de la fête internationale de la musique avec Sayon Bamba.

Quelques minutes plus tard, Sayon apparaît, salue son public sous les ovations des personnes qui ont pris d’assaut la salle de spectacles du Ccfg. Cette artiste, militante de la musique moderne ne cesse de développer ses propres thèmes tels que les violences sur les enfants, la condition féminine, entre autres. Pour cette fête de la musique, Sayon a un défi à relever sur scène. Conquérir le public. Pour cela, elle est au top interprétant les albums français tels que Chansons des rues et des maquis, Mod vacance. Un spectacle de couplets français émaillé d’onomatopées rythmiques, entre Serge Gainsbourg, Edith Piaf, Bourvil, Brel, Gréco, Brassens, Nougaro (…), entremêlés à son répertoire personnel notamment Dougna, et Diskotek.

Sur scène, elle réussit à faire chanter le directeur du Ccfg, Daniel Courriol sur le tube français ‘’les amoureux se bécotent sur le banc public’’. Mieux, elle fait danser le ministre de la culture et du patrimoine historique, Ahmed Tidiani Cissé, l’ambassadeur de France, Bertrand Cochery, celui de l’Allemagne, pour ne citer que ceux-là, sur le morceau ‘’Couleur café’’.

Chanteuse révoltée et engagée, Sayon de par sa sensualité et son talent a su envouter le public. Dès les premières notes de musique avec l’orchestre ‘’Les embrouillés’’, et le pianiste Nîmois, Raphaël Lemonnier, dont la musique se nourrit de multiples influences, se laissant lui-même guidé par sa curiosité et ses rencontres, le public est averti. Sayon a su par sa performance réchauffer les corps et esprits. Un mélange réussi faisant voyager les spectateurs au cœur de la Guinée et de la France.

En tout cas, avec un featuring sur scène avec le rappeur Djanii Alpha sur le morceau Africa, et un autre morceau sur les histoires de déceptions amoureuses avec Cheikh Oumar, Sayon a satisfait le public. Jeunes et adultes dans la salle, tout le monde a fredonné et dansé au rythme de Sayon Bamba, une chanteuse à la voix forte et sensuelle pour un spectacle époustouflant retransmis en direct sur écran géant dans l’enceinte du centre culturel franco-guinéen.