Fêtes de fin d’année : Salif Keïta attendu à Conakry

article mise à jour : 7 décembre 2013
Les fêtes de fin d’année seront particulièrement animées à Conakry. En effet, sont annoncées un peu partout dans la capitale des grosses cylindrées comme Ibro Diabaté, Fodé Baro, Mamadou Thug pour des spectacles goupillés par des spécialistes en la matière dans de programmations professionnellement calées. Des fêtes qui auraient certainement été moins belles sans le Mandé Mansa de la musique africaine, en l’occurrence Salif Keïta, qui s’apprête à se produire trois fois sur scène, le 24 décembre à Mariador Place, le 25 à Belvédère et le 28 décembre pour le grand public au palais.

Comme toujours tous les trois spectacles de Salif Keïta seront en live ouverts à tous ses fans. Pourvu qu’ils y aient les moyens, selon que ce soit à l’hôtel Mariador, à Belvédère ou au Palais du peuple.

En tous les cas, le succès de l’événement est garanti d’avance, pour qui connait l’albinos béni, pour sa propension à se donner à fond dans des concerts de ce genre et dans un pays comme la Guinée qu’il considère comme sa deuxième patrie, après le Mali, son berceau.

A l’occasion des fêtes de fin d’année qu’il va passer à Conakry, le Mandé Mansa de la musique africaine compte distillé de la joie, comme il l’en a toujours été capable, pour la promotion d’une Guinée paisible et démocratique, où il fait bon vivre. Des morceaux tirés de son riche répertoire musical et en particulier ceux de son tout dernier dédié à son ancien complice, Manfila Kanté, seront servis à satiété, dans une ambiance carnavalesque.

Du coté de Team Productions, nous indique-t-on, des dispositions sérieuses sont en train d’être prises pour éviter des ratés sur le plan organisationnel, rassurant que les préparatifs vont bon train et les fans de Salif Keïta toujours plus nombreux en Guinée seront gâtés.

Né à Djoliba le 25 août 1949, Salif Keïta est un chanteur et musicien malien. Il est descendant en ligne directe du fondateur de l’Empire du Mali, Soundjata Keïta. Il souffre d’albinisme dans une région où les albinos sont mal vus.

1 photos