Fin de la session de formation en journalisme Culturel

article mise à jour : 13 mars 2014
Le 10 mars dernier, s’est ouverte à la maison commune des journalistes à une session de formation en journalisme culturel organisée par l’Association Guinée-culture en collaboration avec l’Harmattan Guinée.

Durant trois jours plusieurs thèmes ont été abordés notamment :
- La culture comme spécialité journalistique
- L’animation culturelle
- La couverture des manifestations culturelle et
- La production d’émissions culturelles dans le but de mieux outiller les futures journalistes des stratégies et les méthodes pour la promotion de la culture de notre pays.

Dans les différentes interventions, les formateurs Justin Morel Junior et Dr Bangaly Camara ont souligné la noblesse du métier de journalisme étant donné que le journaliste est une personne qui a un pacte social envers sa population, un compte fidèle à rendre. « Il ne suffit pas de proposer des variétés musicales pour se réclamer journaliste culturel. Il faut avoir une notion et une certaine compétence en la matière à travers la formation comme dans n’importe quelles autres disciplines ».

C’est dans le souci de valoriser, promouvoir et défendre la culture de notre pays que l’association Guinée-culture, fervent défenseur et promoteur de notre culture a décidé d’offrir cette formation. Une façon pour l’association de contribuer au développement, à épanouissement et au rayonnement de la culture Guinéenne.

Prenant la parole la coordinatrice de l’Association Guinée-Culture, M’Mah Sylla a présenté le site internet dans son ensemble tout en insistant sur son critère collaboratif . Elle a également dans son intervention invité les jeunes étudiants en journalisme à se joindre à l’équipe pour qu’enfin le site soit une vitrine en matière de culture.

L’administrateur du site a fait par la suite une projection sur l’utilisation du site de façon très pratique.

Il est important de préciser que cette session de formation a été un rendez-vous de donner et de recevoir. Les formateurs sont salués le niveau des participants qui estiment que cette formation vient à point nommé leur permettant ainsi de afin de pouvoir prendre des initiatives efficaces dans le domaine de la culture.

La remise d’attestation de participation a couronné cette session de formation qui a réuni une trentaine de journalistes venus des médias publics et privés, mais aussi de différentes universités de la capitale.