Fini… Rendez-vous en 2016 pour la 5ème édition du festival de caricature et BD

article mise à jour : 24 février 2015
Ce samedi 21 février, a été marqué par la clôture du festival national Bulle d’encre à Conakry. La cérémonie qui a regroupé plusieurs dessinateurs de presse, des cadres d’entreprises nationaux, élèves et étudiants a été, une manière pour l’Association Bulle d’encre de contribuer à travers le dessin ou l’humour, à l’éradication de la maladie à fièvre hémorragique Ebola.

Dans un stand, une affiche présentant deux imams dit ceci : « - File tout de suite, la Croix-rouge te recherche… Tu as prié sur le corps d’un suspect… Et à l’autre de répondre : Saafouroulaye… Je vais de ce pas, plonger dans l’eau de javel ». C’est avec ironie, que beaucoup d’affiches conformément au thème choisi cette année, ‘’Ebola, nous voilà’’, a été traité.

Pour ces dessinateurs de presse, « C’est vrai qu’Ebola a des conséquences graves sur la société mais, il faut en pouvoir rire parfois pour vaincre l’épidémie, la peur que créée cette maladie ou encore la stigmatisation qu’il l’accompagne », a-t-on appris du président de l’Association Bulle d’Encre et initiateur du présent festival, Youssouf Ben Barry ‘’Oscar’’.

Pour cette année, les stands ont été uniquement occupés par des talentueux caricaturistes guinéens qui ont, réussi à tenir en haleine, les nombreux visiteurs qui y passaient. Dans certains stands, on pouvait observer des dessinateurs qui croquaient en direct, en live et sur place les visiteurs éblouies.

Le festival qui a ouvert ces portes depuis le 19 février 2015, a aussi permis aux organisateurs de déceler de jeunes talents à travers son concours organisé chaque année et dénommé ‘’Concours national de dessin’’. Sur 64 candidatures, 16 ont passé la finale et parmi lesquels, 5 ont été primés.

« Les 16 finalistes suivront une formation auprès des dessinateurs de l’Association Bulle d’encres », a promis l’organisateur. Et d’informer, que deux jeunes suivis depuis la première édition du festival Bulle d’Encre sont aujourd’hui, prêt à diffuser leurs propres bandes dessinées.

Présent, Ibrahima Ahmed Barry, journaliste à la RTG a tout de même profité pour inviter les jeunes à s’intéresser à cet art : « il y a de la place et on peut y gagner », encourage-t-il.

La liste des lauréats du concours national du dessin 2015
LES LAUREATS :
-  1er prix (Ahmed Tidiani Cissé, ex ministre de la Culture) 1 000 000 GNF, Yalany Camara, Collège 1er Mars (9ème année)
-  2ème prix (Jean Cabu, ex caricaturiste de Charlie-Hebdo) 800 000 GNF, BanissouKourbamy, UGLC Sonfonia
-  3ème prix (Williams Sassine, écrivain guinéen) 500 000 GNF,
Jean WilliamsUGLC Sonfonia
-  4ème prix (Bertrand Cochery, ambassadeur de France) 400 000 GNF,
Abdourahmane Bangoura – IPM - Coleah
-  5ème prix (feu Bebel du journal La vérité) 300 000 GNF, Bakam Juste Collège-Lycée 1er mars
-  Prix d’encouragement : Mohamed SaydouNoba, élèveà l’Ecole primaire El hadj Karamba Diaby