Fodé Baro invité à la 7e édition du FEMUA

article mise à jour : 18 février 2014
La Commune de Yopougon, à l’Ouest d’Abidjan accueillera le concert de clôture de la 7ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 2014) qui aura lieu du 1er au 6 avril prochain.
JPEG - 147.4 ko

Selon le promoteur de ce festival, Salif Traoré alias A’Salfo, lead vocal du groupe Magic System, « après Abobo en 2013, l’innovation cette année concerne la programmation du concert de clôture dans la commune de Yopougon ».

16 artistes nationaux et étrangers ont été retenus pour cette 7è édition, précise-t-il sur le site internet du festival, visité dimanche par APA.

Pour les artistes étrangers, il s’agit d’Amadou & Mariam (Mali), Youssoupha (France), Ferre Gola (RD Congo), Lady Ponce (Cameroun), Maxy Sedumedi (Botswana), Sana Bob (Burkina Faso) Geydu Blay Ambolley (Ghana), Fodé Baro (Guinée).

Au plan national, Alpha Blondy, Nigui Saff K-Dance, Pierrette Adams, Espoir 2000, Debordo DJ, Surchocs, Hamed Farras, Affou Kéita, figurent sur la liste des artistes invités au « FEMUA 7″.

Projet immense et évolutif, le FEMUA à vu le jour en 2008 à l’initiative de Salif Traoré, lead vocal du groupe Magic System et Commissaire Général dudit festival.

Cet événement à caractères social et culturel a été crée pour permettre aux populations les plus démunies et qui n’ont souvent pas les moyens de s’offrir un ticket de concert, de réaliser leurs rêves en recevant sur une même scène dans leur environnement les plus grosses stars de la planète.

Le FEMUA qui se définit comme un des plus grands festivals de l’Afrique subsaharienne se tient tous les ans dans une ville cosmopolite. Sa programmation artistique symbolise l’intégration.

C’est également le témoignage d’une reconnaissance au quartier qui les a vu naître et de permettre à travers ce festival de poser des actions sociales au profit des populations ivoiriennes et africaines.

En outre le FEMUA est un facteur de développement par ses actions sociales. Ainsi donc depuis sa création à ce jour, il compte à son actif la réhabilitation et l’équipement d’hôpitaux, d’orphelinats, de pouponnières, des dons aux réfugiés ainsi que la construction d’une école primaire offerte à l’état de Côte d’Ivoire.

Copyright : © APA

1 photos