La Guinée, foyer de la musique africaine

article mise à jour : 22 juin 2013
La République de Guinée, avec ses composantes ethniques présente une culture extrêmement riche et variée. Ces richesses culturelles sont perceptibles aussi bien au niveau des traditions qu’à celui du patrimoine musicale.

Chaque ethnie, clan, tribu a ses caractéristiques musicales correspondantes aux réalités de vie des habitants.

La musique intervient dans tous les domaines de la vie. Au-delà du plaisir du chant, la musique correspond aux circonstances de la vie (naissance, travail, mariage, funérailles…). Les groupes ethniques de la Guinée sont chacun le foyer d’une ou plusieurs particularités instrumentales que laissent apparaitre les réjouissances des populations lors des fêtes au village.

Les quatre régions naturelles de la Guinée présentent chacune des instruments différentes par exemple : en Base Guinée : le tendef du groupe ethnique Baga. En moyenne Guinée, le maracasse est joué pour donner un tempo à la danse. En Haute Guinée, le Djembé est utilisé lors des réjouissances populaires. Cet objet a une grande influence au mandingue. En Guinée forestière, le tendégui de l’ethnie Toma ou Tambour sur pied, a le rôle de communiquer et convoquer les chefs religieux de la foret sacrée.

La plupart de ces instruments de musique sont confectionnés à base du bois, des cornes des animaux et d’ivoire.

Cela fait de la Guinée est l’un des berceaux de la culture africaine.

2 photos

Le balafon Le bara