Agression du 22 novembre 1970 : l’écrivaine Biliguissa Diallo témoigne !

article mise à jour : 16 mai 2014
Ancienne journaliste et aujourd’hui Chef d’entreprise, Bilguissa Diallo est également l’auteur de deux autres ouvrages : un roman, Diaporama (Anibwé, 2005) et un livre jeunesse, N’Deye, Oury et Jean-Pierre vivent au Sénégal (La Martinière jeunesse, 2007).

Elle choisit à présent de se pencher sur cette page de l’histoire dans laquelle sa famille est personnellement impliquée.

Cet ouvrage propose une autre lecture de ces faits, mêlant archives authentiques et témoignages croisés des acteurs de cet évènements.
Agression des colonialistes portugais, ou opération visant à renverser le régime de Sékou Touré en Guinée ? Depuis ce fameux dimanche de 1970, les avis sont partagés. Fille du Commandant Diallo, l’un des acteurs décisifs de cette opération, Bilguissa Diallo a accédé à des sources exceptionnelles, jusqu’ici méconnues, dont les mémoires manuscrites de son père.

Son récit palpitant éclaire maintes zones d’ombre et donne à voir toute la complexité de ces années sombres : les divisions de l’opposition guinéenne, la précipitation et les calculs intéressés des Portugais, les fragilités du régime de Sékou Touré, l’attentisme des habitants de Conakry, autant de facteurs qui ont contribué à l’échec de l’« Opération Mer Verte ». Avec Bilguissa Diallo auteure de « Guinée, 22 novembre 1970 » (Paris, L’Harmattan).

Disponible aux éditions l’harmattan-Guinée sise à Almamya en face du restaurant le Cèdre