Georges Momboye : « L’Homme et son désir et la création du monde ».

article mise à jour : 30 mai 2013
Si vous êtes à Conakry, ne vous faites pas conter le spectacle de Georges Momboye ’’L’Homme et son désir et la création du monde’’ au centre culturel franco-guinéen (CCFG) ce jeudi 30 et le vendredi 31 mai à 19H30.

Quelques notes d’histoire…

L’Homme et son désir Nommé ambassadeur de France , Paul Claudel s’embarque pour le Brésil, Darius Milhaud est du voyage comme Secrétaire d’Ambassade.

Le passage des ballets russes avec Nijinski fait naitre, chez le poète, l’intérêt pour l’art chorégraphique. Le scénario pour ce ballet, écrit en 1917, indique en huit points les mouvements des personnages : les heures noires et blanches, la Lune et son reflet dans l’eau, l’Homme endormi et le fantôme de la femme qui l’enveloppe dans sa voile.

« Le voici qui se meut et qui se danse. Et ce qu’il danse c’est la danse éternelle de la nostalgie, du Désir et de l’Exil » L’HOMME ET SON DESIR est une brillante démonstration de l’esprit novateur de Darius Milhaud : Il ajoute à la polytonalité la polyrythmie et l’indépendance des groupes instrumentaux.

La polytonalité est, en effet, pour lui l’engage qui correspond à son désir de traduire la pluralité des impressions qu’il reçoit du monde extérieur. L’ouverture sur tous les êtres, sur toutes les choses, devient chez lui, selon l’expression de Claudel dans son Art poétique, « co-connaissance » du monde. La polytonalité est l’instrument privilégié de cette « co-naissance ». Mais elle permet aussi à sa musique de nouer les gerbes de mélodies qui fusent en elle.

Création du monde L’une des plus grandes œuvres de son temps et aussi un des plus grands scandales artistiques fut la création en 1923 de la CREATION DU MONDE : la partition de Darius Milhaud, le livret africain de Blaise Cendrars, la chorégraphie de Jean Borlin, dans leur énergie première, choquèrent tous les esprits. Ce ballet fut fondé au théâtre des Champs-Élysées le 25 octobre 1923 par la compagnie des Ballets Suédois de Rolf de Maré, dans un décor et des costumes de Fernand Léger. Ce premier « ballet nègre » ; clin d’œil aux légendes africaines, fit couler beaucoup d’encre.

Au tout début du XXe siècle apparut une série de mutations qui allaient profondément bouleverser la création, la réception et la diffusion des œuvres musicales tout autant que la sensibilité de leur audition, et que la participation du public. En Europe, se fait jour un intérêt pour les musiques exotiques, populaires, folkloriques, voir pour les musiques dites « primitives » auxquelles seront empruntées d’autres façons de jouer notes et rythmes, de les organiser et même et de les entendre. Ce courant traduit une quête et une affirmation de l’universel dans le particulier, la volonté d’un dépassement de la raison, de l’esthétique et de l’oreille musicale occidentale. Création du monde illustre les préoccupations de l’époque : exprimer les forces vives et barbares des origines de l’humanité. Cette sorte de mythologie cosmogonique et païenne lui a été inspirée par l’Anthologie nègre que venait de faire paraitre Balise Cendrars, et il l’exprime par l’illustration du langage du jazz new-Orléans.

GEORGES MOBOYE, Chorégraphe d’origine ivoirienne, initié très jeune à la danse africaine puis plus tard à la danse jazz, classique et contemporaine, dans diverses écoles de danse dont celle d’Alvin Ailey à New York, Georges Momboye ne cesse de nous étonner. Ses créations allient aussi bien la mise en valeur de l’art africain contemporain comme « EMPREINTES MASSAI » ou « BOYAKODAH », que la relecture des classiques comme « PRELUDE A L’APRES MIDI D’UN FAUNE », le « SACRE DU PRINTEMPS » ou « ENTRE CIEL ET TERRE » basé sur les quatuors n0 4 et 6 de Bela Bartok ».

Le jeune public est aussi à l’honneur avec « CLAIRE DE LUNE » et « POULET BICYLETTE » qui a vu le jour au théâtre d’Ivry Antoine Vitez Georges Momboye, c’est aussi le chorégraphe et le metteur en scène de grands évènements. Le plus récent étant sa participation comme chorégraphe à la cérémonie d’ouverture des J.O de Londres.