Guinée : Conakry, capitale mondiale du livre en 2017

article mise à jour : 21 juillet 2015
La capitale guinéenne a été désignée "World Book Capital City 2017" par l’Unesco et l’Union internationale des éditeurs, qui louent son "grand appétit pour les livres et pour l’éducation".

Conakry, la capitale de la République de Guinée, a été désignée "Capitale mondiale du livre 2017" par l’Unesco et l’Union internationale des éditeurs (International Publishers Association). Cette ville de 2 millions d’habitants, située dans l’ouest du pays sur la côte Atlantique, succèdera donc à la ville polonaise de Wroclaw, Capitale mondiale du livre en 2016.

Sur le site de l’Union internationale des éditeurs, un communiqué souligne les efforts mis en place par la Guinée en direction de l’univers du livre : "En Guinée , comme dans de nombreux pays en développement, les livres et autres documents imprimés demeurent une denrée rare. L’école est souvent le seul endroit où les enfants entrent en contact avec la lecture. L’industrie du livre est modeste : il y a seulement vingt éditeurs avec une publication d’une cinquantaine de titres par an. (...) Malgré cela, les Guinéens ont un énorme appétit pour les livres et l’éducation."

Afin d’étendre l’accès aux livres à un public le plus large possible, un "riche programme d’une année" sera mis en place à Conakry, mobilisant aussi bien les auteurs et éditeurs que les enseignants et bibliothécaires afin de développer la culture de la lecture, en particulier chez les enfants, indique encore le communiqué.

Conakry sera la 17e ville à être désignée Capitale mondiale du livre (et la 3e sur le continent africain), après Madrid (2001), Alexandrie (2002), New Delhi (2003), Anvers (2004), Montréal (2005), Turin (2006), Bogotá (2007), Amsterdam (2008), Beyrouth (2009), Ljubljana (2010), Buenos Aires (2011), Erevan (2012), Bangkok (2013), Port Harcourt (2014), Incheon (2015) et Wroclaw (2016).

Livres Hebdo