Guinée, une terre de tourisme à n’en pas douter

article mise à jour : 25 février 2013
La Guinée est une destinée touristique incontestable. Ce n’est pas les prometteurs du tourisme qui diront le contraire. Les quatre régionales naturelles offrent d’énormes sites touristiques pour un visiteur.

A elle seule, la Basse Guinée possède d’énormes atouts. Les massifs montagneux, de gorges profondes, de cascades ou encore et les grandes forêts, place la Guinée au premier rang dans la sous-région pour le tourisme. Les représentations zoomorphiques et anthropomorphiques sur les différents axes couvrant des perspectives à l’observation et au développement des circuits d’aventure et de découverte.

Située à 13 km de Kindia centre et 146 km de Conakry, la voile mariée est une merveille de la nature qui laisse chuter des fines gouttelettes d’eau d’une hauteur de 60 mètres environ. Cette ‘’Voile Mariée’’ tire son appellation de sa blancheur et beauté exceptionnelle rappelant étrangement le voile d’une femme mariée.

Toujours en Basse Guinée, existent les eaux de kilissi et les cascades de la Soumba dans la préfecture de Kindia. Alors que la Préfecture de Dubreka située à 42 km de Conakry, existe le Mont Kakoulima où se dresse Bondabon appelé aussi ‘’Le Chien qui fume’’. Cette merveille naturelle, se dresse majestueusement comme incrusté dans le roc sur l’une des crêtes du flanc de la montagne. A quelques mètres des lieux, le regard se pose sur la tête d’un énorme chien qui se profile.

Même un sculpteur aux mains les plus habiles n’auraient pu faire mieux. Mais le visiteur ne peut se rendre compte de cette beauté que si son passage coïncide avec le brouillard abondant ou épais couvrant l’ensemble du mont. Une fumée légère semble se dégager du museau de l’animal. D’où son appellation ‘’ un chien qui fume’’.

Sur le mont Gangan (préfecture de Kindia), on peut y pratiquer l’escalade tout comme la ‘’ Dame de Mali’’ dans la préfecture de Mali où une autre merveille naturelle émerveille le visiteur. La ‘’Dame de Mali’’ se trouve sur les hauteurs du Mont Loura ( 1500m d’altitude). Là, une femme d’une beauté remarquable, défie le temps depuis des siècles. Taillée dans le roc par l’érosion éolienne est visible dans son anatomie. ‘’ La Dame de Mali’’ est un chef d’œuvre de la nature comme on le dit.