Humanitaire : Seiland Kutchy vole au secours des personnes handicapées.

article mise à jour : 18 février 2013
L’artiste non-voyant Seiland Kutchy a de la corde sensible. Le week-end écoulé, il a apporté à sa manière du réconfort aux handicapés du centre Sogué à Taouyah, commune de Ratoma et ceux de la maison de solidarité, située dans la même commune.

Depuis le concert-dédicace de son tout premier geste musical, c’était il y a deux semaines au CCFG, concert il faut le rappeler dont les recettes ont été reversées à une organisation caritative, Seiland Kutchi ne cesse de se montrer attentionné à la cause des couches les plus défavorisées.

Le week-end écoulé, il s’est rendu d’abord au centre Sogué où sont accueillies des personnes handicapées notamment des aveugles. Il n’y est pas allé les mains vides. Dans sa besace, 1 500 papiers bristol. Qui sert de quoi écrire à la population de ce centre.

Débordant de joie, le directeur du centre et tout le personnel d’encadrement, n’ont pas tari d’éloges à l’égard du bon samaritain. Ils n’ont pas manqué de souligner le fait que ce soit la première fois qu’un artiste, de surcroit un non-voyant vienne en aide aux habitants du centre. Sur ce, ils ont formulé le vœu que ce geste de magnanimité soit suivi par d’autres bonnes volontés.

Du centre Sogué, direction la cité de solidarité, située à quelques encablures de là. Y vivent des personnes souffrant d’handicaps physiques de tout genre dans un dénuement extrême. Seiland Kutchy, pour les soulager, a songé à faire venir un camion vidangeur pour vider les latrines dudit centre. Dieu seul sait combien de fois, ces latrines étaient pleines.

Comme au centre Sogué, à la cité de solidarité, on n’a parfois manqué de mots justes pour saluer et magnifier la libéralité du geste. On s’est tout de même confondu en remerciements à l’endroit du bienfaiteur.

Seiland Kutchy ne compte pas s’arrêter là, il promet que d’autres actions de ce genre suivront. Pour un artiste, non-voyant de son état, il faut le faire, surtout quand on est aux débuts de sa carrière.