Indira Barry, Miss Guinée France 2013 : la voix des Drépanocytaires

article mise à jour : 10 juin 2013
Indira Barry, la Miss Guinée France 2013 s’engage pour la lutte contre la drépanocytose. En compagnie du président de l’association SOS Drépano-Guinée et de quelques membres de l’AJGF, Mlle Barry a animé une conférence de presse ce lundi 10 juin à Conakry.


Devant un parterre de journalistes, la Miss Guinée France 2013 a étalé son projet humanitaire avec lequel elle compte faire bouger les lignes dans la lutte contre la drépanocytose. Objectif, mieux faire connaitre la maladie, mais aussi et surtout inviter les autorités du pays à mettre en place des structures adéquates pour la prise en charge des malades.

Elue sacrée Reine de la beauté guinéenne de France parmi treize autres candidates en Novembre dernier, Mlle Indira Barry a décidé de s’engager dans la lutte contre la drépanocytose en Guinée. Par ce geste, elle entend contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant à la drépanocytose. Pour réaliser ce projet, la Miss Guinée France 2013 a jeté son dévolu sur SOS Drépano-Guinée.

Selon Dr Mamady Dramé, président de SOS Drépano-Guinée, la drépanocytose est une maladie génétique du sang. Tout de même, souligne-t-il, elle reste encore peu connue en Guinée. Pour le président de SOS Drépano-Guinée, le développement des canaux de sensibilisation et d’information reste une priorité pour que les populations puissent connaitre cette pathologie héréditaire.

De son côté, la Miss Guinée France 2013 a déclaré que le concours de beauté, organisé chaque année par l’Association des jeunes guinéens de France (AJGF), n’est pas seulement une question de beauté. Selon elle, ce concours permet aux reines de beauté de s’engager pour un projet humanitaire.

Sur les raisons du choix de son projet humanitaire, Indira Barry souligne : ‘’J’ai choisi ce projet parce que moi-même je suis drépanocytaire. En France, j’ai la chance d’être suivie par des médecins. Il est donc urgent de s’engager en Guinée, car la drépanocytose est encore ignorée. Pendant ce temps, précise-t-elle, les personnes atteintes de cette pathologie souffrent dans le silence’’ a expliqué Indira Barry, qui vient en Guinée avec un lot de produits pharmaceutiques destinés aux drépanocytaires pour témoigner de son engagement.

La conférence de presse a été mise à profit pour annoncer l’organisation le 14 juin prochain dans un réceptif hôtelier de la place d’une Soirée Gala pour la collecte de fonds destinés aux enfants drépanocytaires.

Il faut noter que depuis 2009, la lutte contre la drépanocytose figure parmi les priorités de l’Organisation Mondiale de Santé pour la zone Afrique et occupe le quatrième rang dans les priorités en matière de santé publique mondiale, après le cancer, le sida et le paludisme. Comme pour dire que le projet humanitaire de la Miss Guinée France 2013 est noble et mérite d’être soutenu.