Journée Mondiale des Archives Audiovisuelles : ¾ des archives audiovisuelles guinéennes encore sur le support sur l’analogie

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 30 octobre 2017
Journée Mondiale des Archives Audiovisuelles : ¾ des archives audiovisuelles guinéennes encore sur le support sur l’analogie

Le 27 octobre de chaque année est consacré à la célébration de la journée mondiale du patrimoine de l’audiovisuel. En Guinée, l’évènement a réuni ce Vendredi, les cadres du département de la communication, spécialistes du domaine et partenaires internationaux pour promouvoir les efforts abattus pour cette cause et se fixer d’autres objectifs afin de garder plus longtemps les archives audiovisuelles.

La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel est la commémoration de l’adoption, en 1980 par la 21e Conférence générale, de la Recommandation pour la sauvegarde et la préservation du patrimoine audiovisuel. Elle donne l’occasion d’attirer l’attention du public sur la nécessité de prendre des mesures urgentes et de reconnaître l’importance des documents audiovisuels. Les médias numériques ont créé des opportunités comme jamais auparavant pour que les archives puissent se connecter directement avec leur public, partager et s’engager avec de nouveaux publics sur les plates-formes numériques de manière toujours nouvelle. Ceci reste une priorité pour le département des archives. « Les ¾ des archives audiovisuelles se trouvent sur le support analogique. Aujourd’hui c’est le numérique qui est à la mode. Notre défi est donc celui de transférer tout ceci sur le numérique », explique le directeur des archives audiovisuelles.

Depuis 1958, chaque jour en Guinée, des centaines de milliers d’enregistrements sont capturés, conservés et annotés par les archivistes et professionnels du métier pour permettre la recherche, la découverte, les nouvelles interprétations, les utilisations et la jouissance de l’image animée et des enregistrements. Mais la conservation de ceux-ci en est un grand problème. Durant cette journée donc, les responsables vont passer aux cribles, les problèmes qui assaillent ce domaine afin de conserver pour longtemps, l’histoire du pays et celle de ceux qui l’ont faite. « Nous cherchons à faire tout possible pour que les productions de jours puissent être conservés dans de bonnes conditions pour servir les futures générations », pense le ministre de la communication, Rachid N’Diaye.

Cette année, le thème de la Journée Mondiale du Patrimoine Audiovisuel est ‘’Découvrir, se souvenir et partager’’. Les archives audiovisuelles sont une pierre angulaire de la mémoire du monde, avec des enregistrements qui permettent le rappel pour les générations futures et donnent un contexte à notre histoire, culture et humanité partagée depuis plus d’un siècle. Promouvez une meilleure compréhension du rôle unique des archives audiovisuelles et la nécessité de la sauvegarder, la préserver et la protéger dans le cadre de notre patrimoine mondial et particulièrement guinéen.

Bangoura Mohamednana
groupeevasionguinee.com