Kandia Kora, la nouvelle pépite de la musique Guinéenne

article mise à jour : 24 janvier 2014
Jeune griot, Kandia Kora est le fils de M’Bady Kouyaté. Homonyme du célébrissime artiste Sory Kandia Kouyaté, Kandia est un prodige de la Kora qui construit son univers musical très moderne. Sa kora lui a permis de faire une transition de la musique mandingue à la world music.

Après plusieurs années d’expériences acquises auprès de grands artistes internationaux, le jeune musicien réalise son premier album N’djirabama di (comment vais-je faire ?) qu’il s’apprête à livrer au grand public à la mi-février à Conakry.

Avant d’en arriver là, Kandia Kora a dû voyager à travers le monde. Des voyages fructueux puisqu’ils ont permis à Kandia de faire des rencontres avec des professionnels de la musique notamment le producteur et musicien libanais Zeid Haudan qui, séduit par le talent du jeune Guinéen l’invite à participer à ses côtés à une tournée de quatre résidences de création en Guinée, en Algérie et en France, suivie d’une série de concerts.

Les multiples voyages riches d’expériences font de Kandia Kora une pépite de la musique. Les stars panafricaines le sollicitent ici et là. Il sera d’ailleurs de la tournée de Tiken Jah Fakoli à travers le monde pour promouvoir l’album African revolution. Mieux, la collaboration avec Alpha Blondy dans l’album Vision l’ouvre les portes du Zénith de Paris.

Kandia Kora, c’est aussi un passage dans le groupe de musique traditionnelle ‘’Les espoirs de Coronthie’’. Il participe à la réalisation de deux albums notamment ‘’Tinkhinyi’’ produit en 2009 et à une tournée européenne avec ledit groupe.

‘’Les tournées dans le monde m’ont permis de savoir ce que je veux dans la musique’’, confie Kandia Kora qui reconnait avoir été bercé par le rap à ses débuts à Conakry. A ce jour, Kandia construit peu à peu son univers musical moderne avec sa kora qu’il a su adapter au rap et autres courants musicaux tout en tissant une passerelle entre la musique traditionnelle et la musique urbaine.

Désormais, le jeune musicien apparait comme une nouvelle voix de conquête des grandes scènes dans le mythique cercle du genre musical manding. Son album N’djirabama di (comment vais-je faire ?) est un joyau musical composé de 13 titres le prouve suffisamment. Une coloration de thèmes axés sur les droits de la femme, la traite des enfants, la promotion de la paix et de l’unité, ainsi que des questions liées à l’amour. Cet album réalisé entre New York, Paris, Londres et Conakry avec la participation de Tiken Jah Fakoly, Soum Bill, et Banlieuzart est riche en sonorités qui le rythment. Sonorités d’ailleurs qui sont les reflets des valeurs de l’authenticité culturelle du manding au sein desquelles l’artiste a soigneusement réussi à insérer des ondes de la musique moderne.

Le concert dédicace de l’album ‘’N’djirabama di’’ est à vivre absolument. Toutes et tous dans l’auditorium du Palais du Peuple le 15 février 2014 avec Kandia Kora, sous la coupole du label Meurs Libre Prod’.