Kora 2012 : DJ Arafat, le Yorobo sur le toit de l’Afrique.

article mise à jour : 31 décembre 2012
Il était donné comme l’un des grandissimes favoris de cette édition 2012 des Koras music awards, il n’a pas fait mentir les pronostics, Dj Arafat de la Côte d’Ivoire a été sacré la nuit dernière meilleur artiste africain de l’année. Avant d’en arriver là, il s’est adjugé le prix de meilleur artiste masculin d’Afrique de l’ouest.

C’est la consécration pour Dj Arafat, un artiste qui trône depuis bientôt une décennie en tête du hit-parade du coupé-décalé dans son pays et au-delà.

Dj Arafat qui s’est affublé de plusieurs sobriquets au fil des succès rencontrés par ses albums, Arafat 5500 Volts, 8500 Volts, Yorobo, l’Apache, commandant Zabra, commandant Bercuda, est sans conteste l’artiste qui a le plus fait bouger la jeunesse de son pays et de la sous-région ces dernières années. C’est dire pourquoi il a bénéficié non seulement d’un vote massif du public et de la confiance des jurés des Koras music awards 2012.

Ce n’est pas la seule distinction raflée par la vedette ivoirienne au cours de la soirée d’hier. Dj Arafat est reparti également avec le trophée de meilleur artiste masculin de l’Afrique de l’ouest face à des concurrents comme Molare de la Côte d’ivoire, Flavour Adama du Nigéria et Sékouba Bambino de la Guinée. Toute une performance.

Parmi les autres distinctions, il faut retenir entre autres que Magic Système a été sacré meilleur groupe africain de l’année, le prix de la meilleure artiste féminine de l’Afrique de l’ouest est allé à une nigériane, celui de meilleur réalisateur remporté par un jeune sénégalais. Il faut aussi relever que le comité d’organisation a attribué le prix de la femme africaine de l’année à la gabonaise Patience Dabany et celui de meilleur mécène au milliardaire nigérian Ali Dangoté.

A noter que cette édition des Koras music awards n’a pas été un franc succès du point de vue de l’organisation. De nombreux couacs ont été constatés pendant la cérémonie, sans oublier le retard d’un jour enregistré sur le programme à cause des problèmes de transport rencontrés dans l’acheminement du matériel de production d’Afrique du sud et par l’invité exceptionnel, la star américaine Chris Brown.

Malgré aussi l’absence de sponsors, les Koras 2012 se sont tout de même tenus dans un décor de rêve au palais des congrès de l’hôtel ivoire, en présence de plusieurs membres du gouvernement ivoirien, du gouverneur du district d’Abidjan et de la star du football, l’international Didier Drogba.

Autre bémol, la salle qui a accueilli la cérémonie n’a pas affiché complet, le prix du ticket d’entrée fixé à un million de CFA expliquerait cet état de fait. L’organisateur principal, l’homme d’affaires béninois, Ernest Adjovi s’est vu même obligé de monter sur scène pour présenter ses excuses pour ces ratés et promis des Koras 2013 sans bavures.

Il faut rappeler enfin qu’au moment où se déroulait la cérémonie des récompenses à l’hôtel ivoire, un méga concert se tenait au stade Félix Houphouët Boigny, concert animé par Chris Brown, accompagné de Rihanna et de plusieurs grands noms de la musique africaine dont Lokua Kanza, JP Mpiana, et le sulfureux P-Square.