L’Association des anciens cadres et techniciens guinéens en France (ACTOG) accompagne Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017.

Publié par : Amara Nabé •  article mise à jour : 29 juin 2017
L’Association des anciens cadres et techniciens guinéens en France (ACTOG) accompagne Conakry, Capitale Mondiale du Livre 2017.

Ce mercredi, L’ACTOG a organisé à l’université de Sonfonia une conférence sur « la capture du dividende démographique en investissant dans la jeunesse, un défi pour la Guinée ». Ce thème a été développé par Docteur Makalé Traoré, présidente du Réseau des Femmes Ministres et Anciens Parlementaires.

Dans son discours de bienvenue, le recteur de l’université de Sonfonia, Docteur Sékou Kourouma, s’est félicité du choix porté à son école pour abriter la conférence. Pour lui, c’est la première fois que son université accueille un Premier ministre.

À son tour, monsieur Abou Katy de l’association des anciens cadres et techniciens Guinéens en France, a indiqué que la Guinée doit et peut reprendre sa place d’antan avec sa jeunesse qui a soif du savoir. Le problème fondamental, dit-il, c’est le manque d’équipements et de bibliothèques dans les universités.

Dans son exposé, Dr Makalé a ressorti la nécessité de la capture du dividende démographique en Guinée. Car, dit-elle, 74 % de la population guinéenne ont moins de 35 ans.« La capture du dividende démographique est un défi pour notre pays qui adhère à l’agenda 2063 de l’U.A et qui a déjà validé sa feuille de route. Chez nous, les jeunes constituent la majorité nombreuse qui peut être un véritable dividende potentiel et sur lequel il faut investir en termes de santé, d’éducation et d’économie. Et cela aura certainement un effet positif sur le PIB et sur la capacité de l’État à investir sur chaque Guinéen. L’attention que les étudiants ont portée sur ce thème m’a réjouit et me donne le courage de continuer à parler de ce dividende démographique qui devient pour moi un mécanisme à partager dans tous les milieux qui peuvent accompagner la Guinée dans ce sens », a déclaré la conférencière.

Boubacar Diallo
b3diallo@gmail.com