L’art plastique développé par une jeune peintre exposé au CCFG avec le slogan de la paix…

article mise à jour : 25 août 2011
La Guinée n’est pas en reste sur les autres pays en matière de culture. Chez nous pays, il y a aussi Exposition de tableaux comme sous d’autres cieux. Le 27 Août, c’est la fête de la femme guinéenne. Une femme expose aussi dans cette expo. Le message entonné par M’mah Sylla dans ce gotha machiste…
Pour une première dans notre pays, une dizaine de peintre réunis a décidé de peindre sous le slogan de la paix et de la réconciliation. Cette expo qui se déroule au CCFG depuis maintenant plusieurs semaines a en son sein une jeune demoiselle peintre très avertie sur son environnement. Dans son premier tableau, M’mah Sylla a fait de l’art plastique. « J’ai fait la récupération des matériaux dans l’environnement afin de donner une forme à mon œuvre. » se justifie-t-elle. Étant donné que l’artiste est l’apôtre du beau, notre jeune peintre n’a pas seulement fait de l’art pour l’art. Elle passe un message. Représenter le territoire guinéen pour faire émanciper la nation avec un cercle traumatique identifiant les 4 régions naturelles du pays par les produits de pagnes traditionnelles, cette jeune peintre croit mordicus que c’est un message artistique qui est déchiffrable par la population guinéenne. Dans un autre autre tableau très artistique mais aussi écolo, M’mah Sylla peint un visage c’est-à dire le « profil mythe de l’intellectuel ». Dans ce visage, elle y ajoute trois bâtiments qui représentent comme toile de fond « les trois pouvoirs d’un pays démocratique. » Ce qui bien maitrisés et appliqués auraient pour résultat immédiat la paix dans son pays. C’est avec le collage du papier que cette jeune demoiselle a pu représenter cette paix, denrée rare aujourd’hui sur le continent africain. Avec deux tableaux déjà achetés par des citoyens avertis, M’mah Sylla croit que la « peinture a aussi sa place dans notre pays ». « Il suffit que les artistes s’y investissent. » Comme on le voit, ces jeunes artistes ont beaucoup de talent à exposer. Mais d’ici-là, rendez-vous est pris pour le CCFG pour ce munir de ces tableaux porteurs du message de paix et de réconciliation …