L’écrivain Dany Laferrière, premier Haïtien à l’Académie française

article mise à jour : 28 mai 2015
L’écrivain haïtien Dany Laferrière, qui vit désormais au Québec, a été reçu mercredi à l’Académie française, où il occupera le fauteuil numéro 2, qui fut jadis celui de l’Immortel Montesquieu.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, l’écrivain Dany Laferrière, qui sera le premier Haïtien et le premier Québécois à siéger sous la Coupole, a été reçu mercredi à l’Académie française. À 62 ans, il va succéder à l’écrivain d’origine argentine Hector Bianciotti et occupera le fauteuil numéro 2, qui fut jadis celui de Montesquieu et d’Alexandre Dumas fils.

Natif de Port-au-Prince, il a été élu à l’Académie française en décembre 2013 au premier tour. Fils de l’ancien maire de la capitale haïtienne, contraint à l’exil lorsque le dictateur Jean-Claude Duvalier prend le pouvoir, Dany Laferrière doit vite abandonner la capitale pour être confié à sa grand-mère, Da, dans le village de Petit-Goâve.

Auprès de cette femme cultivée à qui il a rendu un hommage émouvant dans son livre "L’odeur du café", il va se familiariser avec les mots, lisant tout ce qui est imprimé y compris, raconte-t-il, le magazine "Tel Quel" auquel il "ne comprenait rien". Il va surtout s’imprégner de la compagnie des femmes, racontant en riant comment ces femmes dont sa tante, bibliothécaire, l’habillait avec des habits de filles.