L’installation du chapitre national d’ARTERIAL NETWORK GUINEE

article mise à jour : 11 avril 2012

La présentation de son réseau à Conakry a eu lieu le Mercredi dernier 04 Avril dans le musée National de Sandervalia, il faut signaler qu’ARTERIAL NETWORK est un réseau continental d’artistes, d’activités cultuelles, d’ONG dans le secteur des arts, d’entreprises culturelles et d’autres acteurs engagés à développer la musique, la danse, le téâtre, l’artisanat.

La présence d’ARTERIAL NETWORK avait pour but d’installer et élir les nouveaux membres du bureau d’ARTERIAL Guinée, expliqué en large le fonctionnement du réseau Arterial et enfin exposé la problématique de l’action culturelle en Guinée.

Présidé par le doyen Souleymane Koly Kourouma, il a expliqué d’abord le fonctionnement d’ARTERIAL et ses avantages qui consiste à promouvoir et défendre les droits de l’Homme, y compris le droit d’expression créatrice, valoriser la culture et les activités locales, renforcer la diversité culturelle, à faire reconnaître le droit souverain des artistes, renforcer les capacités et le leadership dans le secteur créatif Africain à travers des programme de formation et donner l’opportunité aux artistes à mieux vivre de leurs arts.

Msr. Koly indique aussi qu’ARTERIAL à pour vision d’unir les différentes richesses culturelles de l’Afrique profonde afin de faire une belle image.
Après avoir expliqué par son Président, les membres ont procédés à l’élection du nouveau bureau de Guinée.

  • Président : Mrs. Souleymane Koly Kourouma confirmé à son poste
  • Secrétaire Général : Amirou Conté confirmé
  • Vice-président : Hamine Touré
  • Trésorière : Kadija Bah
  • Chargé de communication : Ansoumane Djéssira Condé
  • Chargé de l’organisation  : Fatoussa Niane.

Composé de 6 membres qui doivent s’engager à œuvrer pour la bonne marche en travaillant en équipe avec les autres pays membres pour le progrès du réseau ARTERIAL.

Le second sujet abordé était celui des problèmes que vit la culture Guinéenne, le Secrétaire général Amirou Conté a révélé que les soutiens et les prises en charge ont cessés depuis 1984, car à l’époque du 1er regime les artistes étaient prise en charge et soutenus ce qui permettait à la Guinée d’être fière des groupes comme l’Ensemble Instrumental de Guinée, le Bembeya Jazz National, les Ballets Africains de Guinée pour ne citer que ceux-là.
La cérémonie a prit fin par la prestation de quelques groupes de danse comme Yély- Guinè, Baga Foté.