LIVRE : Kémoko Touré raconte son passage à la tête de la CBG

article mise à jour : 21 juin 2016
Le lundi 13 juin 2016, Kémo Touré, l’ancien Directeur général de la Compagnie des Bauxite de Guinée (CBG), a procédé à la présentation officielle de son livre intitulé : « Mémoires provisoires : Mes années passées à la tête de la compagnie des bauxites de Guinée-CBG ». La cérémonie a eu lieu au siège de l’harmattan-Guinée.

Dans cet ouvrage de 167 pages, l’auteur s’est fixé pour mission de raconter tout ce qu’il a vécu durant son temps passage à la tête de cette entreprise.
Selon Kémoko Touré, c’est dans le souci d’apporter une aide à ses successeurs et à la nouvelle génération qu’il a pris sa plume. « J’ai tenu à témoigner parce que la gestion d’une entreprise de la taille de la CBG relève d’un travail herculéen en Guinée. J’ai voulu dire comment je suis arrivé à m’en sortir ? Comment j’ai procédé ? Comment j’ai enregistré des performances et les difficultés rencontrées. Pour que mes successeurs s’en inspirent tout au moins et que la jeune génération sache aussi comment se gère ce type d’entreprise » a-t-il expliqué.
Selon l’auteur, les thèmes développés dans cet ouvrage portent entre autres sur : la nature de la compagnie, la compétence humaine que celle-ci regorge. « J’ai trouvé des compétences extraordinaire au sein de l’usine. Des compétences dans tous les domaines du savoir et du savoir-faire. Vous n’êtes pas sans savoir que la CBG compte 99% des Guinéens. Et des personnes capables d’extraire la bauxite, la traiter et l’exporter. J’ai trouvé une usine qui n’a rien a envié aux autres existant sous d’autres cieux. Même si elle était âgée. Nous avons pu, pendant ce temps, accroitre la maintenance des équipements et produire 40% de plus que le volume qu’elle produisait quand je venais aux affaires ».
Plus loin, Kémoko Touré dira : « j’ai également trouvé quelques pratiques au sein de cette entreprise qui n’étaient pas compatibles avec la maximisation des résultats. J’ai passé une partie de mon temps de travail à les combattre. Cela nous a amené à accomplir la performance que vous connaissez ».
Il faut noter que Kemoko Touré est né le 24 février 1948 à Farmoria, dans la préfecture de Forécariah. Il a fait de hautes études sur le traitement de la pollution, le droit, les finances et la comptabilité notamment en France. Il a occupé de prestigieux postes de responsabilité dans de grands groupes industriels en Europe et aux Etats-Unis. Kémoko Touré termine sa carrière professionnelle en 2014 en Guinée comme premier africain ayant eu l’honneur et le privilège de diriger la Compagnie des Bauxites de Guinée(CBG)

Daouda Yansané pour lesofa.info