La Côte d’Ivoire signe son entrée, vendredi, aux arts contemporains de Venise

article mise à jour : 31 mai 2013
Abidjan, 30 mai(AIP)-La cinquante-cinquième exposition internationale des arts contemporains de Venise, en Italie, s’ouvre, ce vendredi, avec la participation de la Côte d’Ivoire, pour la première fois de son histoire, marquée par un vernissage, haut en couleur, d’arts contemporains, œuvre de quatre artistes ivoiriens dont le talent et le génie créateur ne sont plus à prouver sur la scène locale et africaine.

Cet événement artistique et culturel mondial est placé sous le haut parrainage du Pr. Henriette Dagri-Diabaté, Grand Chancelier de l’Ordre national de Côte d’Ivoire, et à l’initiative de la Rotonde des arts d’Abidjan, dirigée par l’universitaire et critique d’art, le Pr. Konaté Yacouba, et le ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie.

Fruit d’un partenariat public-privé novateur, le pavillon Côte d’Ivoire, bâti sur une surface de 280 mètres carrés, est placé, outre Mme le Grand Chancelier de l’Ordre national, sous la coprésidence de Roger Kacou, ministre ivoirien du Tourisme, représentant son homologue de la Culture et de la Francophonie, et de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire à Rome, le Pr. Jeannine Tagliante-Sarracino.

Must du rendez-vous des arts contemporains dans le monde, cette rencontre des arts contemporains vise, pour les initiateurs ivoiriens, "à mieux faire connaître le talent et le génie créateur des artistes ivoiriens", a signifié, vendredi, son coordonnateur général pour la Côte d’Ivoire, Konaté Yacouba, soulignant qu’"à ce jour, peu de pays africains ont pu s’offrir une telle opportunité".

Ce sont Bruly Bouabré, représenté par son homologue curateur, Yaya Savané, qui exposera, en son nom, 264 arts figuratifs (dessins), neuf photos par Franck Fanny, neuf tableaux de Tamsir Dia et trois sculptures de Jem’s Robert Koko Bi. Ceux-ci ont été sélectionnés, selon le Pr. Konaté, à partir du critère de l’excellence, et ils représentent la diversité socio-artistique en Côte d’Ivoire.

Ces ambassadeurs de l’art ivoirien, communicants de circonstance, font revisiter les heurs et malheurs qui rythment ou impriment la vie sur le théâtre africain. Lequel théâtre est tiré à hue et à dia par les sempiternelles luttes de conquête du pouvoir. Irrédentistes à souhait, les œuvres exposées prônent notamment le retour des cerveaux, en fuite sur d’autres cieux, sur le continent, à travers le tableau du "Convoi royal".

Rendez-vous du donner et du recevoir, la 55è Biennale de Venise, équivalent du Mondial de football ou des Jeux olympiques( par son engouement et sa médiatisation sur la planète), rassemble, du 31 mai au 24 novembre, artistes de renom, diplomates, hommes d’affaires, mécènes, banquiers et négociants, chefs d’Etat et présidents d’institutions, ducs, comtes, princes, rois ou autres souverains, férus d’arts expressifs.