La Guinée, terre des merveilles : Voici les sites à visiter

article mise à jour : 15 novembre 2011
On ne se lâchera jamais de le dire que notre pays regorge d’immenses potentialités touristiques. Cet atout pour la Guinée n’est qu’un don de la nature. Une démonstration naturelle bien faite que certains philosophes se sont permis de dire que l’œuvre naturelle est plus supérieure à celle artistique. Cette conception va paraître un peu superflue pour une catégorie de personne amoureuse de la beauté artistique. Qu’à cela ne tienne, la Guinée peut se prévaloir d’être la plate forme de la beauté naturelle en Afrique de l’Ouest.

Il est très difficile d’expliquer la perception, la sensation et le plaisir que cela donne. Comme le disait Emmanuel Kant « le beau est l’objet d’une satisfaction désintéressée, le beau est un concept universel mais subjectif, le beau est une finalité sans fin et le beau est une nécessité ». C’est autant dire que l’invitation est faite à tous les touristes et autres consommateurs de l’art.

Pour vous aidez, voici le plan de visite des merveilles en Guinée. Une répartition faite selon les quatre régions naturelles.

Venez ! Vous ne le regretterez jamais de la vie.

En moyenne Guinée (Fouta Djallon) :
A visiter :
- Les chutes de Kinkon et de la Saala ;
- La Dame de Mali ;
- Les Sources thermales de Kofra à Foulamory ;
- La Source du fleuve Sénégal (ou Bafing) ;
- Le Village de Timbo, capitale du Fouta Djallon théocratique ;
- Les Cases de Alpha Yaya à Labé et Foulamory, etc.

En Haute Guinée :
A visiter :
- Les plages du Milo ;
- Le Fort de Galiéni ;
- La Source du Niger ;
- Les Chutes du Tinkisso ;
- Le Tâta de Samory à Kérouané ;
- La Mosquée de El Hadj Oumar Tall construite en 1848 à Dinguiraye.

Guinée Forestière :
A visiter :
- Le Mont Nimba (1750 m) qui domine la plus belle forêt naturelle de l’Afrique de l’Ouest, avec sa flore et sa faune dont les crapauds vivipares, uniques au monde, ses chimpanzés aux comportements saisissants ;
- Le site de Kimandou à Sérédou ;
- Le célèbre pont de liane sur le fleuve Diani, etc.

N’est-ce pas une vraie galerie artistique ? Il est très difficile de présenter la Guinée.
Mais, le Comte de Sanderval, explorateur Français, l’avait tout de même fait : « Pays des rivières. J’ai aimé tes rubans tranquilles brillant à travers le coton des nuages, tes immenses étendues vertes et si puissantes et si peu hostiles. J’ai parcouru tes montagnes âpres et accueillantes et vu tes larges fleuves peuplés de caïmans. J’ai pénétré ta forêt étouffante où la danse sacrée trouve sa frénésie, ailleurs encore, j’ai rencontré les beaux Hommes drapés, faisant paître leur troupeau. Et sur tout cela, j’ai vu éclater la tornade et le rideau gris de la pluie s’étendre ».