La Plume à Binta Ann : Hommage aux hommes !

article mise à jour : 28 juin 2013

Une fois n’est pas coutume, permettez-moi d’écrire ces quelques lignes pour les hommes afin de leur rendre un hommage mérité et de leur dire combien de fois nous apprécions l’effort qu’ils fournissent pour nous satisfaire, nous les femmes.

Nous constatons de plus en plus parmi nos compagnons, nos conjoints, nos amis et nos pères, qu’il y a des hommes responsables, sensibles, aimants et soucieux du bien-être de leur petite et grande famille. Cette catégorie d’hommes qui est toujours près de nous pour nos moments de joies et de peines, ne ménagent aucun effort pour nous voir épanouies dans la vie socioprofessionnelle que nous menons.

On n’en parle pas assez, mais certains hommes font de réelles concessions et de d’énormes sacrifices professionnels et familiaux pour aimer, épouser et subvenir aux besoins de celles qu’ils aiment. Certaines femmes souvent aveuglées par un amour excessif sont hantées par une jalousie incontrôlable, entrainant ainsi des violences domestiques aux conséquences parfois irréversibles. Tout changement étant difficile au début, ces hommes essaient tant bien que mal de s’adapter à leur nouvelle vie conjugale et parentale, sous l’œil critique et sceptique de leurs compagnes.

Les femmes savent qu’elles ne sont pas identiques les unes des autres mais certaines ne sont pas convaincues que les hommes peuvent être également différents. Les hommes n’aiment pas être rappelés sans cesse qu’ils sont incapables ou incompétents dans tel ou tel domaine.

Les hommes détestent les critiques mais en font, les femmes aiment les compliments mais n’en font pas.

Certains hommes manquent d’assurance et de confiance en soi, d’autres complexés et intimidés par leurs compagnes et leur environnement, ont besoin sans cesse qu’on les rappelle qu’ils sont uniques et meilleurs. Alors que la femme emprisonnée dans ses drames journaliers et innombrables affaires sociales, offre ses attentions aux personnes qui n’en demandent point et néglige celui qui ne cesse d’en demander, c’est-à-dire l’homme de sa vie.

Mes chères dames, vos hommes aiment dépendre de vous, pas parce qu’ils sont incapables mais parce qu’ils aiment votre délicatesse, Vos hommes aiment raconter la même histoire drôle encore et encore, ce n’est pas parce qu’ils sont ennuyant, mais parce qu’ils aiment quand vous les écoutez,

Quand vos hommes vous demandent pour la nième fois où se trouve tel ou tel objet, ce n’est pas parce qu’ils sont désordonnés, mais parce qu’ils apprécient votre sens de l’organisation,

Quand ces hommes tiennent le biberon à l’envers, ce n’est pas parce qu’ils sont maladroits mais parce qu’ils sont émus et heureux d’être papa,

Rendons nos hommes fiers de nous en appréciant les bonnes choses qu’ils font et continu de faire, pour nous faire plaisir. Reconnaitre les qualités et la bienfaisance n’est point la flatterie ou la démagogie, mais la gratitude.

Binta Ann

bintaann@yahoo.com