La caravane des arts pour la paix est arrivée à Mamou

article mise à jour : 20 juin 2014
Comme annoncée dans nos précédentes publications, la caravane des arts pour la paix est arrivée nuitamment à Mamou le jeudi 19 juin 2014 après plusieurs heures passées sur la nationale Conakry-Mamou. La ville carrefour est la seconde étape de cette caravane initiée par l’association Guinée culture en partenariat avec l’Organisation des nations unies pour la science et la culture (UNESCO) avec le soutien du fonds des nations unies pour la consolidation de la paix.

Depuis le 17 juin dernier, des écrivains venus de divers horizons, artistes musiciens, comédiens-humoristes, sculpteurs, peintres en compagnie d’associations d’éditeurs, de libraires et de lecteurs mèneront des campagnes de sensibilisation durant une dizaine de jours auprès des populations en faveur de la culture de la paix.

Dans la soirée du jeudi 19 juin, le convoi de la Caravane des arts pour la paix a fait son entrée à Mamou. Elle a été reçue, dès son arrivée, par le gouverneur de région Amadou Oury Diallo à sa résidence privée située au quartier Tambassa.

Là, le président de Guinée culture a indiqué à la première autorité de la ville de Mamou que le choix de sa localité n’est pas fortuit. ‘’Nous avons commencé cette tournée par la ville carrefour qui est un symbole de l’unité de la Guinée. Les roundés et autres communautés du Fouta se sont récemment affrontées à Mamou. On s’est dit que c’est dans cette ville qu’on devrait d’abord prôner la paix avant d’aller ailleurs’’, a déclaré Sansy Kaba, porteur du projet de la caravane. ’’Le choix de Mamou n’est pas fortuit, insiste le président de Guinée culture. A partir de cette ville, nous savons que le message pourra atteindre le maximum de personnes’’.

Pour sa part, le gouverneur de la région de Mamou s’est réjoui du choix porté sur sa localité au sein de laquelle vivent en harmonie toutes les communautés et toutes les ethnies. Toutefois, Amadou Oury Diallo a rappelé à ses hôtes que la paix n’est pas un vain, mais un comportement. C’est pourquoi, il a exhorté la jeunesse à être à l’avant-garde de l’instauration de la paix, sans laquelle, dit-il, aucun développement durable n’est durable.

Les caravaniers ont été par la suite reçu par le doyen Elhadj Thierno Mamadou Barry, sage de la localité de Mamou.

Nuitamment, une soirée multiculturelle a été riche en animation musicale au terrain de Basketball de Mamou. Table ronde sur la Paix, expositions et ventes de livres, animations culturelles seront au programme de journée du 20 juin dans la ville carrefour avant que la caravane ne mettent le voile vers Labé, Kankan, pour enfin être clôturée dans la région de Kindia.

De D. à G : l'administrateur de l'UNESCO Abuja, le Gouvernement de Mamou Le Gouverneur de la région de Mamou Le point focal de l'UNESCO en Guinée Sansy Kaba