La journée internationale de la femme : pas de fête en Guinée

article mise à jour : 8 mars 2013
La journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année. L’origine de cette fête remonte à une manifestation d’ouvrières américaines du textile en 1857, réclamant l’égalité des droits, de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

En Guinée, le constat sur le terrain est qu’aucune fête n’a été organisée par les autorités guinéennes, notamment celles chargées de la condition féminine pour célébrer cette fête. Pour rendre hommage à nos braves femmes, Guinee-culture vous propose un poème de l’écrivain guinéen Camara Laye.

Femme noire, femme africaine.

Femme noire, femme africaine
Ô toi ma mère, je pense à toi...

Ô Dâman, ô ma mère, toi qui me portas sur le dos
Toi qui m’allaitas, toi qui favorisas mes premiers pas
Toi qui la première m’ouvris les yeux aux prodiges de la terre
Je pense à toi...

Femme des champs, femme des rivières
Femme du grand fleuve, ô toi ma mère

Ô Dâman, ô ma mère
Toi qui essuyais mes larmes, toi qui me réjouissais le cœur
Toi qui patiemment supportais mes caprices
Comme j’aimerais encore être près de toi,
Etre enfant près de toi !

Femme simple, femme de la résignation
Ô toi ma mère, je pense à toi !

Femme noire, femme africaine
Ô toi ma mère, merci ;
Merci pour tout ce que tu fis pour moi,
Ton fils, si loin si près de toi !