La miss CEDEAO à l’université Kofi Annan ou le retour de l’enfant prodige.

article mise à jour : 9 décembre 2012
Moment de joie, d’allégresse et d’intense émotion ce samedi à l’université privée Kofi Annan. Formée par cette université, Mariam Diallo, fraîchement élue miss CEDEAO à Abidjan, est venue présenter sa couronne au fondateur, au corps professoral et aux étudiants.

C’est la somptueuse salle de conférence Malick Condé qui a accueilli cette cérémonie empreinte d’émotion et de cordialité. Mais auparavant Mariam Diallo, accompagnée de certains membres du comité miss guinée dont Johanna Barry, s’est arrêtée au rectorat pour serrer la main au fondateur et aux autorités rectorales.

Ensuite, direction la salle de conférence prise d’assaut par enseignants et étudiants. Personne ne voulant se faire compter l’événement. Là, l’ambiance était bon enfant, la fierté se lisait sur tous les visages, fierté de voir un produit de l’université devenue reine de la beauté de toute une sous-région.

Prenant la parole, le fondateur Dr Ousmane Kaba, actuellement ministre conseiller à la présidence chargé des questions économiques, dira toute sa fierté et sa joie. Pour Dr Ousmane Kaba, la victoire de Mariam Diallo est celle de tout un peuple. Car poursuivra t-il, c’est toute la guinée qu’elle a représentée à l’élection miss CEDEAO à Abidjan.

Très émue, Mariam Diallo a rendu hommage à tous les travailleurs de l’université qui l’a formée. Elle remerciera particulièrement le fondateur pour tout le sacrifice fourni pour l’éducation et l’épanouissement de la jeunesse guinéenne.

Dans la foulée, Johanna Barry renchérit et remercie Kofi Annan au nom du COMIGUI. Puis Ahmed Tidiane Cissé, ministre de la culture et du patrimoine historique, tout en se réjouissant de l’élection de Mariam Diallo comme miss CEDEAO, a invité les parents d’élèves à inscrire leurs enfants à l’université Kofi Annan, à ses yeux la meilleure université du pays.

A rappeler que c’est le 02 décembre dernier à Abidjan que Mariam Diallo a été élue miss CEDEAO devant 11 autres candidates toutes aussi belles les unes que les autres venues de différents pays de la sous-région. En plus de plusieurs cadeaux, Mariam Diallo est revenue les mains pleines d’espèces sonnantes et trébuchantes, onze mille dollars américains.